Cameroun : Le réconfort du chef de l’Etat aux Réfugiés et populations de Timangolo – 06/10/2014

Le Minatd Emmanuel René Sadi leur a convoyé d’importants dons en vivres, en kits scolaires et sanitaires, le 2 octobre 2014.

René Emmanuel Sadi, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation.
René Emmanuel Sadi, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation.

Le site des réfugiés centrafricains de Timangolo, bourgade de l’arrondissement de Ketté, située à une cinquantaine de kilomètres de Batouri, chef-lieu du département de la Kadey, région de l’Est, était dans l’allégresse, le 2 octobre 2014. Et pour cause ! Cette localité a accueilli le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd). René Emmanuel Sadi a affirmé qu’il a été dépêché sur le terrain par le chef de l’Etat, Paul Biya, pour porter le message de réconfort, de soutien, de sympathie et de solidarité aux 6 678 réfugiés centrafricains qui ont trouvé asile à Timangolo, village peuplé de 3 000 personnes, en temps ordinaire. Mais qui, suite à l’instabilité politique en République centrafricaine, a vu sa démographie tripler, voire quadrupler, depuis le 26 mai 2014, date de l’ouverture de ce site d’une superficie de 26 hectares. « D’autres demandeurs d’asile non-enregistrés par le HCR vivent dans des familles d’accueil, au point qu’ils sont plus de 7 000 personnes », a précisé le maire de Ketté, Emmanuel Gbanga, lors de ses souhaits de bienvenue au Minatd et à la forte délégation qui l’accompagnait. En présence du gouverneur de l’Est et du préfet de la Kadey.

Le Minatd a ensuite décliné l’objet du message, dont il était porteur de la part du chef de l’Etat, Paul Biya, aux populations-hôtes et aux réfugiés centrafricains de Timangolo. René Emmanuel Sadi s’est d’abord adressé aux réfugiés centrafricains en rappelant trois principes essentiels : le respect des lois et règlements du Cameroun, pays de paix, avec ses institutions solides, qui tient à sa stabilité. Un pays d’hospitalité qui demande en retour, aux réfugiés de contribuer  à œuvrer au maintien de cette paix. Et la contrepartie de cette hospitalité exige des réfugiés qu’ils cohabitent en bonne intelligence avec les communautés-hôtes qui ont consenti d’énormes sacrifices pour leur accueil. Aux populations autochtones, vivant à Timangolo et dans les autres localités qui abritent les réfugiés, le ministre Sadi a salué l’esprit d’endurance, d’hospitalité qui les a toujours animés depuis l’arrivée de ces frères et sœurs en provenance de la RCA.

En réponse aux doléances soulevées par le représentant du Hcr, le Dr Charles Zoueké et le maire de Ketté, portant sur l’amélioration des conditions de vie des réfugiés et de leurs hôtes, sur les questions sécuritaires, éducatives, sanitaires et de cohabitation, le Minatd a affirmé avoir pris bonne note et promis qu’il transmettra à qui de droit celles qui dépendent de sa hiérarchie. En ce qui concerne la construction de la sous-préfecture de Ketté, René Emmanuel Sadi a indiqué que cette doléance sera inscrite au budget 2015 dans son département ministériel. Enfin, le Minatd n’est pas venu les mains vides à Timangolo. Au nom du chef de l’Etat, il a convoyé d’importants dons en vivres, en kits scolaires et sanitaires destinés aux populations autochtones et réfugiés centrafricains. Ces dons étaient constitués de 153 sacs de riz de 50 kg, de plus de 100 kg d’huile, de 50 sacs de sel, des cartons, de 10 ballots de papier hygiénique, de 3 cartons de stylos à bille, 3 cartons de cahiers, 1 carton de traceuses graduées, 1 carton d’ardoise et des kits sanitaires destinés aux femmes et enfants.

Source : © Cameroon Tribune

Par Olivier LAMISSA KAIKAI

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : Le réconfort du chef de l’Etat aux Réfugiés et populations de Timangolo – 06/10/2014"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Francisca Mboe

triste

wpDiscuz