Cameroun : Le pétrolier Tradex lance ses activités en Guinée équatoriale

Perrial Jean Nyodog, le DG de Tradex | DR
Perrial Jean Nyodog, le DG de Tradex | DR

La société pétrolière Tradex, filiale de la Société nationale des hydrocarbures (SNH) spécialisée dans le négoce, le soutage maritime et la distribution des produits pétroliers finis, est désormais présente dans quatre pays de la zone Cemac. En effet, après le Cameroun, la République centrafricaine et le Tchad, cette entreprise a officiellement lancé ses activités en Guinée équatoriale le 3 novembre 2015, apprend-on dans un communiqué officiel.

Tradex Guinée équatoriale opère à la faveur d’u contrat signé avec la société Luba Oil Terminal Equatorial Guinea (LOTEG). Grâce à ce partenariat, explique la société pétrolière camerounaise, « Tradex entrepose ses produits dans les installations de la LOTEG dans l’enceinte de Luba Free Port et assure de manière exclusive, l’approvisionnement des bâtiments se ravitaillant en produits pétroliers à Luba Free Port ». A partir de sa filiale équato-guinéenne, Tradex ambitionne, dans un futur proche, d’assurer « l’approvisionnement en hydrocarbures de soutes, de chalutiers de pêche et autres navires se déployant dans le Golfe de Guinée », annonce l’entreprise.

« Le groupe Tradex souhaite prendre une part active à l’impressionnante œuvre de développement de la Guinée équatoriale. La société s’inscrit dans l’esprit d’un partenariat Sud-Sud, exalté par le président de la République de Guinée équatoriale, et espère à très court terme conclure des partenariats avec des acteurs locaux, afin de dérouler l’intégralité de son expertise, ses produits et ses services, au profit des industriels et des ménages en Guinée équatoriale », a indiqué Perrial Jean Nyodog, le DG de Tradex, au cours du lancement officiel des activités de cette entreprise camerounaise en Guinée équatoriale.

Fondée en 1999 au Cameroun par la SNH et des investisseurs privés, Tradex est aujourd’hui propriétaire d’un réseau de 78 stations-service dans lesquelles elle commercialise du gaz de la marque Tradex Gaz et des lubrifiants de la marque Tradex Lubrifiants. Afin de se renforcer sur le marché du gaz domestique au Cameroun et conquérir l’Afrique centrale, cet opérateur pétrolier, qui est le porte-flambeau des nationaux dans le secteur pétrolier aval dominé par les multinationales, a annoncé en mai 2015, avoir cédé 26% de son capital à la société suisse Geogas.

Source : © Investir Au Cameroun

Par BRM