Cameroun: Le nouveau départ musical pour Koppo – 24/03/2015

Koppo | Photo d'archives
Koppo | Photo d’archives

L’artiste camerounais prépare son voyage pour la France où il bénéficie de trois mois de résidence dans le cadre des « Visas pour la création ».

Il en a parcouru du chemin depuis « Si tu vois ma go ». Koppo est aujourd’hui, l’un des heureux lauréats de « Visas pour la création », un programme de résidence des réseaux culturels français pour de jeunes talents. Il est destiné à des artistes vivant en Afrique ou dans la Caraïbe qui souhaitent développer un projet précis de recherche ou de création en France ou dans un autre pays d’Afrique ou des Caraïbes. Le but est de permettre à ces artistes de se perfectionner, de bénéficier de regards extérieurs et donner un coup d’accélérateur à leur carrière. C’est donc à tous ces avantages alléchants que le chanteur camerounais, retenu dans la catégorie musique, doit s’attendre. Et de la fierté, il en ressent, car grâce à cette opportunité, il va pouvoir se pencher le cœur léger sur son deuxième album.

C’est sur une idée de son ami Blick Bassy, qui l’a épaulé dans la fabrication de son premier opus « Je go » sorti en 2004 avec des titres comme « Emma » ou « J’en ai marre », que Koppo décide de se lancer dans le concours « Visas pour la création ». « Nous étions en train de travailler sur les chansons du nouvel album financé en grande partie par le directeur général de la Camtel, quand Blick Bassy m’a conseillé de m’inscrire, car c’est là une occasion de m’améliorer et de composer de meilleurs morceaux », dit-il. Durant trois mois à compter d’avril, il sera moulé à l’apprentissage de la Cité internationale des Arts de Paris, de quoi donner plus de consistance à ce deuxième album. De son vrai nom, Simon Patrice Minko’o Minko’o, Koppo s’est dévoilé au monde musical avec des chansons emmenées en camfranglais. Ce style lui permet de mettre dans sa poche les jeunes mélomanes. Avec ce séjour professionnel et instructif à Paris, il compte explorer d’autres horizons musicaux

Source : © Cameroon Tribune

Par Monica Nkodo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz