Cameroun : Le musée national célèbre le renouveau – 06/11/2014

Ama Tutu Muna, la ministre des Arts et de la Culture du Cameroun.
Ama Tutu Muna, la ministre des Arts et de la Culture du Cameroun.

Dans le cadre de la célébration de l’anniversaire de l’accession au pouvoir du Président de la République du Cameroun, Paul Biya, des journées portes ouvertes au Musée national sont organisées depuis ce matin à Yaoundé. Hier, Ama Tutu Muna, le ministre des Arts et de la Culture a accompagné les professionnels des médias dans les couloirs du dit musée.

C’est une visite plutôt chaleureuse et pleine d’émotions qu’a conduite hier, 05 novembre 2014, le ministre des Arts et de la Culture du Cameroun, Ama Tutu Muna, dans les différentes pièces d’expositions que compte désormais le Musée national du Cameroun, nouvellement réhabilité. Inédit, car la délégation qu’elle guide d’une main de maitre ce soir-là, est essentiellement composée de professionnels de médias. Attentifs aux explications de leur hôte, ses derniers ne vont pas bouder l’occasion de poser toutes les questions qui les taraudent depuis des années. Les échanges sont francs et animés d’une complicité surprenante. Des doutes au questionnement, place à la contemplation. On peut même entendre certains s’émerveiller tout haut devant la splendeur des objets d’arts et textes anciens conservés ici. « Waouh, que c’est beau ».

Le Musée national a complètement été métamorphosé, prenant alors une allure majestueuse. Résultat obtenu selon le Minac après plus de 4 ans de dur labeur, de recherches prononcées dans tout l’étendue du territoire camerounais et en dehors, d’énormes sacrifices de la part de son équipe de conception et de dépenses évalués à plus d’une soixantaine de millions de Fcfa. « Le Musée était complètement pourri quand on me l’a confié pour la réhabilitation. Il a fallu tout refaire.  Une trentaine de salles ont été réquisitionnées, soit plus de 5 000m² de superficie pour contenir ses joyaux culturels qui retracent pour la plupart le parcours historique de notre pays. Des archives photographiques datant des indépendances aux projets structurants actuellement en cours dans notre pays, en passant par les vestiges de plus de 500 ans, retrouvés dans les chantiers routiers, sans oublier des pièces originales de nos vêtements traditionnels confectionnés par des artisans professionnels, etc. Un clin d’œil a également été fait aux pays et musées nationaux qui ont offert quelques pièces propres à leur identité culturel », a confié le Minac pendant la visite.

Dans une humeur bonne enfant, la visite va s’achever autour de 18h. Ceci alors que le Minac déroule le programme des journées portes ouvertes qui s’ouvrent ce matin pour s’achever le 9 novembre prochain. Libres d’accès et gratuites pour tous, elles ont lieu entre 11h et 18h tous les jours en prélude à la réouverture effective du Musée dans quelques mois.

 

© CamerPost – Jeanne Ngo Nlend

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz