Cameroun : Le Mincom remobilise les troupes à la Sopecam – 06/11/2014

Issa Tchiroma Bakary, ministre camerounais de la Communication
Issa Tchiroma Bakary, ministre camerounais de la Communication.

Issa Tchiroma Bakary était, mercredi, s’enquérir des conditions de travail des journalistes de CT.

En tant que ministre de tutelle, il n’a pas besoin d’un agenda particulier ou d’un événement spécial pour effectuer une descente dans les institutions relevant de son département ministériel. Ainsi donc, la visite du ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, hier au siège de la Société de presse et d’éditions du Cameroun (Sopecam) est de celle qu’une hiérarchie soucieuse du bien-être de ses collaborateurs entreprend. « C’est une rencontre normale, pour prendre le pouls de la maison et évoquer avec vous les difficultés auxquelles vous faites face au quotidien. Je suis surtout venu voir les conditions dans lesquelles les journalistes de Cameroon Tribune exercent leur métier pour qu’ensemble nous pensions au moyen de les améliorer. Je sais par exemple que l’Etat vous doit encore 412 millions francs pour finaliser l’installation de la nouvelle rotative… », a succinctement déclaré le Mincom à Mme le directeur général de la Sopecam, Marie Claire Nnana, entourée pour la circonstance du directeur général adjoint, Peter Mabu, et de ses plus proches collaborateurs. Au rang desquels les principaux responsables de la direction de la rédaction de Cameroon Tribune. Martin Badjang ba Nken, le directeur, Yves Atanga, le rédacteur en chef central, Augustin Fogang, le rédacteur en chef technique. Les éditorialistes et les grands reporters aussi.

Tout en félicitant Mme le directeur général pour la qualité de la tenue de Cameroon Tribune, le choix des sujets et leurs angles de traitement, Issa Tchiroma Bakary a recommandé de protéger et promouvoir l’image du gouvernement. Au terme de la rencontre qui a duré une petite heure dans la salle de conférence de la direction générale, Marie Claire Nnana a remercié le ministre de la Communication pour sa sollicitude constante et l’intérêt qu’il accorde à la publication Cameroon Tribune. Elle a promis, pour sa part, de mettre tout en œuvre pour que l’organe de presse public ne cesse de s’améliorer au quotidien.

Source : Cameroon Tribune

Par Yvette MBASSI-BIKELE

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz