Cameroun : le journaliste Xavier Deutchoua a cassé sa plume

L'incassable REC a cassé sa plume | Archives/DR
L’incassable REC a cassé sa plume | Archives/DR

On le savait malade depuis près d’un mois. Le président  du Conseil éditorial du quotidien privé Le Jour  est décédé le samedi 6 février 2016 à Yaoundé.

Il n’a pas résisté à la maladie qui le rongeait depuis quelques temps, et dont il prenait le soin de dissimuler stoïquement.  Il est mort comme il a vécu. Dans la discrétion la plus totale. Avec lui disparait un pan de l’histoire de l’histoire de la presse camerounaise et particulièrement du quotidien Le Jour, dont il a été le tout premier rédacteur en chef. C’était en 2007. Cette année-là, la rédaction de Mutations, le premier quotidien privé au Cameroun, est divisée. Son directeur de la publication d’alors, Haman Mana, décide de démissionner.  Certains rédacteurs le suivent.

Parmi les partants Xavier Luc Deutchoua, son camarade d’université. Deux mois plus tard, Le Jour est créé, et Deutchoua est fait rédacteur en chef.  Il dirige la rédaction comme un chef de famille, maniant les bâtons et les carottes.  Il est le premier à venir au bureau, muni de journaux. Très posé, il observe les arrivées de ses collaborateurs, avant de commencer la conférence de rédaction ; une véritable messe dans ce journal situé alors à l’ancien immeuble Fonader au quartier Elig Essono, à Yaoundé.

En face de lui, des jeunes journalistes, certains, à peine sortis de l’école. Lui a une expérience poussée du métier. Il a surtout une bonne connaissance de la scène politique camerounaise. Normal pour quelqu’un qui a dirigé le service politique à Mutations.  Il n’est jamais pressé. Il laisse parler tout le monde avant de donner les dernières orientations pour traiter tel ou tel sujet, y compris le nombre et la qualité des sources que le journaliste doit contacter.

En décembre 2011, il est remplacé par un son adjoint. Il quitte la salle de rédaction pour devenir le président du Conseil éditorial du journal ; une instance chargée de veiller au respect des orientations de la maison.

Xavier Deutchoua est né en 1964 à Bafang dans la région de l’Ouest. Après son baccalauréat, il s’inscrit à la faculté d’histoire à l’université de Yaoundé I où il fait la connaissance de Haman Mana. Il entre à l’actuelle ESSTIC, où dès sa sortie en 1990, il intègre la fonction publique. Il sera affecté à Tibati comme conseiller départemental de la communication. C’est étant là-bas que son ancien camarade lui propose de regagner l’équipe de Mutations. Il accepte et ils   cheminent ensemble jusqu’ à ce 6 février 2016.

© CAMERPOST par Ousmane Biri