Cameroun : le HCR débordé par l’afflux des réfugiés nigérians à l’Extrême-Nord – 05/03/2015

Le HCR débordé par l'afflux des réfugiés nigérians à l'Extrême-Nord du Cameroun. | Photo d'archives
Le HCR débordé par l’afflux des réfugiés nigérians à l’Extrême-Nord du Cameroun. | Photo d’archives

Quelque 25.000 réfugiés nigérians ont passé la frontière ces 4 derniers jours pour entrer dans l’Extrême-Nord du Cameroun, fuyant les combats entre la secte islamiste Boko Haram et l’armée tchadienne dans leur pays, a appris APA jeudi de sources concordantes.

Après de longues heures de marche, les infortunés ont été recueillis dans les localités de Dabanga, Doué, Fotokol, Iloué, Kabo ainsi que plusieurs autres petits villages frontaliers avec le Nigeria et le lac Tchad.

Transférés dans un premier temps à Kousseri pour les modalités d’enregistrement et les examens médicaux, ils ont ensuite été acheminés dans le camp de Minawao qui accueille déjà 32.000 de leurs compatriotes.

Face à cet afflux subit, une source locale, jointe par téléphone, a indiqué que les équipes du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) étaient de plus en plus débordées par le nombre de nécessiteux arrivés en un laps de temps très court, en manque d’abris, de soins, d’eau et de nourriture.

Les nouveaux venus sont en ce moment logés dans des hangars communautaires à raison de 80 personnes par pièce, apprend-on, dans l’attente d’un site d’accueil prévu dans le canton de Gawar, situé à près d’un kilomètre de Minawao.

Mais la tâche est ardue sur les lieux, indiquent les mêmes sources qui décrivent notamment un sol sec et rocailleux qui rend difficile la construction des latrines et le forage des puits.

Au niveau du gouvernement camerounais, aucune mesure d’urgence n’a été annoncée pour l’instant visant à faire face à la situation.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz