Cameroun : Le gouvernement veut faire de Kribi un pôle de croissance économique – 23/01/2015

Le port de Kribi le 08 Juillet 2014. Photo: © Armand Ougock
Le port de Kribi le 08 Juillet 2014. Photo: © Armand Ougock

Alors que les acteurs économiques anticipent déjà sur le début prochain des activités sur la place portuaire de Kribi, localité située dans le Sud du Cameroun, le gouvernement envisage déjà de faire de cette cité balnéaire, un pôle de croissance économique. Ce pôle devrait s’articuler autour de l’industrie et du tourisme, afin de maximiser l’impact du port en eau profonde de Kribi sur la croissance économique et la création d’emplois. C’est dans cette optique que le ministère de l’Economie a récemment lancé un appel d’offres, en vue de l’élaboration d’une stratégie de développement de Kribi.

Selon des sources introduites au sein du ministère en charge de l’Economie, l’ambition du gouvernement est double. Il s’agit d’abord de parvenir à identifier les attentes  des potentiels investisseurs phares tels que Rio Tinto (une raffinerie d’aluminium est prévue à Kribi), GDF Suez (qui devrait construire une usine de liquéfaction du gaz naturel à Kribi) ou encore Cam Iron (qui exploitera le fer de Mbalam et construira l’appontement fer du port en eau profonde de Kribi). Il s’agira ensuite d’évaluer la capacité des Pme camerounaises à assurer la sous-traitance pour les multinationales dans le cadre des projets susmentionnés.

La politique de création d’emplois est aussi au cœur de la logique gouvernementale. «Il est question de déterminer les profils d’emplois susceptibles d’être requis dans le Complexe industrialo-portuaire de Kribi et, en étroite collaboration avec les promoteurs industriels concernés, élaborer une cartographie ou effectuer le recensement des métiers et compétences à développer», a confié un responsable de l’administration.

Ce plan, qui est qualifié d’ambitieux par certains responsables de l’administration pose cependant un problème, c’est celui de sa connexion avec le Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (Dsce), que ne semble pas avoir pris en compte les ambitions gouvernementales pour la ville de Kribi. La conclusion des experts qui seront retenus pour l’étude est donc très attendue, aussi bien par les partenaires locaux qu’internationaux.

Source : © Investir Au Cameroun

Par Idriss Linge

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz