Cameroun : Le général Mohamadou Amadicko est mort – 01/08/2014

Le commandant de l’Eiforces s’est éteint hier à Paris.

L’armée camerounaise traverse des moments difficiles. Quelques jours seulement après l’attaque de kolofata par Boko Haram qui a fait plusieurs morts, voici qu’elle vient à nouveau de perdre un de ses valeureux soldats. Le général de brigade Mohamadou Amadicko, directeur général de l’Ecole internationale des forces de sécurité (Eiforces) a en effet rendu l’âme hier à l’hôpital d’instruction des Armées du Val-de Grace  de Paris. Il y avait été interné il y a quelques semaines. Le général de brigade aurait été victime d’une attaque vasculaire cérébrale. La nouvelle de la disparition du commandant de l’Eiforces a été officialisée hier par un communiqué du ministre délégué à la Présidence chargé de la Défense, Edgar Alain Mebe Ngo’o.

Agé de 64 ans, le général de brigade Mohamadou Amadicko était un pur produit de l’Ecole militaire interarmées(Emia). Après sa sortie de cette prestigieuse école en 1972, il va effectuer de nombreux stages de perfectionnement avant d’entamer un parcours professionnel qui le conduira au Maroc comme attaché de défense auprès de l’ambassade du Cameroun dans ce pays.  Il est élevé au grade de  général de brigade le 11 mars 2011. Le même jour, il est nommé commandant de l’Eiforces. En 2013, il en devient le tout premier directeur général.

© Camer Post – Achille Nayé