Cameroun : Le déficit de la Société des eaux minérales s’est fortement accentué en 2013 – 11/05/2014

Première entreprise camerounaise cotée à la Douala Stock Exchange (DSX), la bourse des valeurs mobilières du pays, la Société des eaux minérales du Cameroun (SEMC) se porte décidément très mal. Selon les états financiers de l’entreprise dont l’agence Ecofin a pris connaissance, la SEMC a achevé l’année 2013 avec un résultat net négatif à -319 millions de francs Cfa, contre -50,5 millions de francs Cfa à fin 2012.

Tangui-_-Eau-minérale

La sonnette d’alarme avait déjà été tirée dans un rapport de l’assemblée générale de la SEMC du 28 juin 2013. Au cours de cette rencontre des actionnaires, il avait été révélé que l’entreprise a perdu 11% des parts du marché de l’eau minérale au Cameroun, par rapport à l’année 2012, à cause de l’offensive de la concurrence. Notamment celle de la société Source du pays (SP), qui a sérieusement influencé le marché de l’eau minérale au Cameroun en 2013 avec sa marque Supermont conditionnée en 5 et 10 litres très bon marché.

Avec ces performances de nouveau très peu reluisantes, la SEMC, filiale de la société anonyme des Brasseries du Cameroun du groupe Castel, demeure l’entreprise la moins performante, sur les trois cotées (SEMC, Safacam, Socaplam) à la DSX.

Source : Investir Au Cameroun