Cameroun : Le CRADAT adopte le plan stratégique 2015-2017 – 07/04/2015

Grégoire Owona, ministre camerounais du Travail et de la Sécurité sociale | Photo d'archives
Grégoire Owona, ministre camerounais du Travail et de la Sécurité sociale | Photo d’archives

C’était à l’occasion de la 39e session ordinaire tenue du 17 au 18 mars à Dakar au Sénégal, en présence du ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona.

Le plan stratégique 2015-2017 du Centre régional d’administration du travail (CRADAT) est connu. Il a été adopté à Dakar au Sénégal lors de la 39e session du conseil d’administration de cet organe, tenue du 17 au 18 mars dernier. Grégoire Owona, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale était à la tête de la délégation camerounaise.

Les assises ont été présidées par Mansour SY, ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions de la République du Sénégal. C’était en présence de Jules Oni, représentant du directeur général du Bureau international du Travail (BIT) et des délégations du Benin, Burkina Faso, Centrafrique, Congo, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger, RDC, Sénégal, Tchad, Togo et du Cameroun. Tout ce beau monde a planché sur 12 points inscrits à l’ordre du jour. Mais c’est le plan stratégique du CRADAT qui a retenu le plus l’attention. Car le document donne une lisibilité globale sur les activités de la structure dans un avenir proche. S’agissant de l’examen et de l’adoption dudit plan et conformément à la 38e session du conseil d’administration, il est question pour le Centre de rechercher les financements principalement auprès du BIT et d’autres partenaires et de procéder au recentrage du cahier de charge sur le Cameroun avec extrapolation aux autres Etats membres. Sur un autre plan, il s’agit entre autres d’assurer la formation, la spécialisation, le perfectionnement et le recyclage du personnel de l’administration du travail et de la sécurité sociale.

A l’issue de l’examen et de l’adoption de ce plan stratégique triennal, les experts ont suggéré au Centre de poursuivre la démarche d’élaboration du plan stratégique et d’envoyer le draft aux représentants des différents Etats membres et de réunir une équipe technique en marge de la conférence internationale du travail pour examen avant la présentation aux ministres. Durant la rencontre de Dakar, le BIT s’est également proposé pour soutenir la direction du Centre à hauteur de 50% sur le budget prévu pour le plan stratégique 2015-2017. Et pour 2015, le budget prévisionnel a été arrêté à plus de 500 millions de F (500 560 136 F).

Source : © Cameroon Tribune

Par Elise ZIEMINE

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz