Cameroun : Le Conseil national de la communication maintient la suspension de la télévision Afrique média

Le Conseil national de la communication maintien la suspension de la télévision Afrique média | © CNC
Le Conseil national de la communication maintien la suspension de la télévision Afrique média | © CNC

Le Conseil national de la communication (CNC) a décidé de maintenir la suspension temporaire qui frappe la chaine de télévision privée Afrique média depuis quelques mois, pour avoir outrepassé la décision de cet organe de régulation.

Dans un communiqué parvenu samedi à APA, le CNC « réitère à l’attention de l’opinion publique que la sanction du conseil portant suspension temporaire de la chaîne Afrique média reste en vigueur jusqu’à son exécution effective et complète, sauf mesure contraire que seul le conseil est habileté à prendre ».

A ce titre précise le communiqué signé du vice-président du CNC Peter Essoka, « toutes les mesures mises en œuvre par le conseil pour son application complète, notamment les entreprises de télédistribution restent en vigueur ».

Cette sortie du CNC intervient suite à une lettre datant du 2octobre 2015 du ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary demandant au CNC de « lever la sanction temporaire d’un mois contre Afrique média ».

Le maintien de la sanction selon le CNC découle du fait qu’en « dépit des mesures prises par les autorités administratives compétentes, Afrique média n’a jamais cessé d’émettre sur le territoire du Cameroun, bravant la décision prise par le CNC, non pas de fermer ses bureaux, mais de suspendre effectivement ses émissions pour une période d’un mois ».

Encore que les responsables de ce média fait observer le CNC, ont diffusé sur la page Facebook qu’Afrique média « n’a jamais cessé une seule minute d’émettre ».

Le 4 juin 2015, le CNC avait prononcé une suspension temporaire d’un mois contre Afrique média pour « non-respect de l’éthique et de la déontologie professionnelles ».

Une décision contestée par Afrique média, qui a multiplié des imitatives pour poursuivre ses émissions, en délocalisant notamment ses programmes à Ndjamena, la capitale tchadienne, lorsque ses installations de Douala et Yaoundé ont été scellées par les autorités.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz