Cameroun : le Comité de normalisation de la FECAFOOT rappelé à l’ordre par le ministre des Sports – 01/06/2015

Adoum Garoua, ministre camerounais des Sports et de l’Education physique | DR
Adoum Garoua, ministre camerounais des Sports et de l’Education physique | DR

Le ministre camerounais des Sports et de l’Education physique, Adoum Garoua, a invité les parties impliquées dans le processus électoral de la Fédération nationale de football (FECAFOOT) «à un respect strict des lois et règlements de la République ainsi qu’à l’application scrupuleuse des récentes décisions des formations juridictionnelles compétentes».

Dans un communiqué lu lundi sur les ondes de la radio nationale, et à quelques heures d’une assemblée générale d’adoption des statuts et du code électoral fédéraux, il appelle «au sens du respect de l’intérêt général et de la responsabilité de tous».

Cette interpellation pointe particulièrement les sentences arbitrales du Tribunal arbitral du sport (TAS) du 19 février 2015, de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du Comité national et sportif du Cameroun (CNOSC) du 15 mai 2013 ainsi que les prescriptions de la chambre arbitrale d’appel du TAS, toutes défavorables au Comité de normalisation de la FECAFOOT.

Elle intervient au lendemain d’une sortie tonitruante du président dudit Comité, Joseph Owona, avait affirmé qu’il n’avait pas été notifié de la sentence annulant ses décisions du l7 avril dernier nommant de nouveaux membres dans les exécutifs régionaux.

«La FECAFOOT, écrivait-il dans un communiqué publié le 21 mai dernier, se réserve le droit de s’opposer par toutes les voies de droit à cette sentence, une fois qu’elle lui sera notifiée et de poursuivre tout fauteur de trouble non muni d’une décision exécutoire devenue définitive.»

En attendant, M. Owona invitait les comités de normalisation régionaux mis en place par lui à continuer à exercer leurs activités, conformément aux décisions portant leur nomination.

Pour la CCA en effet, seuls les exécutifs des ligues régionales et départementales de la FECAFOOT, élus dans le cadre du processus électoral de 2009, et non en 2014, sont légitimes et restent en fonction jusqu’à la finalisation du processus électoral fédéral.

En rappel, les élections aux postes de président et de membres du comité exécutif de la FECAFOOT sont prévues le 25 septembre prochain, mettant ainsi un terme à une période transitoire mise sur pied le 23 juillet 2013 et qui a connu plusieurs soubresauts et prorogations.

© CamerPost avec © APA