Cameroun : Le Cnc donne un « ultime avertissement » aux médias qui font la publicité des médicaments – 25/08/2014

Au Cameroun, le Conseil national de la Communication (Cnc) vient d’adresser un énième avertissement à plusieurs médias, notamment les chaînes de télévision Canal 2 international et Vision 4, ainsi qu’aux stations de radio Amplitude Fm, Sweet Fm, Radio des Artistes et Rts. Le Cnc exige que ces supports de communication arrêtent « la diffusion des programmes et la publication des messages promotionnels en faveur des médicaments et des structures sanitaires et de leurs promoteurs ».

Le communiqué rendu public par l’organe de régulation se veut on ne peut plus clair : « Compte tenu de ce qui précède le Cnc adresse un ultime avertissement à l’ensemble des médias publics ou privés et principalement aux organes sus nommés et demande à leurs promoteurs de mettre sans délai, un terme à la diffusion de tels programmes, proscrits par la législation en vigueur, notamment les articles 24, 26, 27, 42 et 43 de la loi du 29 décembre 2006 régissant la publicité au Cameroun. La publicité en faveur des structures sanitaires et des pratiques médicales est interdite dans la presse écrite, par voie de radios diffusion sonores ou de radiodiffusion télévisuelle, par tout autre moyen de communication permettant l’accès au grand public. »

Les patrons des médias ont toujours clamé que cette interdiction constituera pour eux un manque à gagner important dans un contexte où le marché publicitaire en lui-même reste à développer. Toujours est-il que le Cnc promet de sévir en cas d’entêtement.

A l’occasion, des sanctions ont d’ailleurs été prises contre Sky One Radio pour atteinte à l’éthique et à la déontologie professionnelles. Un des journalistes de cette chaîne a été suspendu d’exercice de la profession pour deux mois. La station Royal Fm a quant à elle perd quatre de ses journalistes pour trois mois.

Source : Investir Au Cameroun