Cameroun : le bilan officiel fait état de 13 morts et 7 blessés dans le double attentat de Fotokol – 14/07/2015

Un soldat camerounais patrouille à Fotokol, après des affrontements entre l'armée camerounaise et Boko Haram, le 17 février 2015. | © AFP PHOTO / REINNIER KAZE
Un soldat camerounais patrouille à Fotokol, après des affrontements entre l’armée camerounaise et Boko Haram, le 17 février 2015. | © AFP PHOTO / REINNIER KAZE

Treize morts, dont dix civils, un militaire tchadien et les deux kamikazes ont été enregistrés dimanche dernier au cours de deux explosions criminelles causées par deux kamikazes à Fotokol, localité camerounaise de l’Extrême-Nord située en face de la ville nigériane de Gambarou, selon le bilan du secrétaire général de la présidence du Cameroun, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Ces attentats «lâches et odieux», attribués à la secte islamiste Boko Haram, ont également fait sept blessés, dont quatre militaires tchadiens et trois soldats camerounais.

Le chef de l’Etat Paul Biya a condamné avec fermeté ces crimes, présenté ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes ainsi que l’expression de sa plus profonde compassion, sa sollicitude aux blessés et aux populations éprouvées.

Il a, dans un communiqué publié lundi tard dans la soirée, donné aux forces de défense et de sécurité des instructions fermes sur les mesures à prendre en vue d’une sécurisation accrue du pays, et exhorté les populations à la plus grande vigilance.

Dans le même temps, Paul Biya a rassuré ses compatriotes de sa détermination «à ne ménager aucun effort pour veiller à ce que le Cameroun poursuive dans la paix, la sécurité, la sérénité, sa marche inexorable vers l’émergence».

L’on note que le double attentat-suicide de Fotokol est le premier du type survenu sur le sol camerounais, en près de 3 ans de lutte contre le mouvement jihadiste.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz