Cameroun : l’axe routier Terminus St Michel – Barcelone dans un piteux état à Douala 3ème

Sale temps pour les automobilistes et habitants de l’arrondissement de Douala 3ème. Précisément ceux qui côtoient au quotidien l’axe routier Terminus St Michel au quartier Barcelone. La dégradation de la chaussée amène des usagers à crier leur ras-le-bol.

En 2016 un camion transporteur avait causé la mort de 6 personnes au Terminus St Miche (Credit photo : Douala_CKoment)

Une route meublée de crevasses

La route s’est dégradée très rapidement. Résultat, les automobilistes ont toutes les difficultés pour passer par là. Obligés qu’ils sont d’emprunter le terre-plein central. Par ces temps de pluies, le spectacle est désolant avec la boue transportée par les roues des véhicules vers le tronçon de la voie où le bitume est encore intact.

« Cela fait des années que cette route est dans un piteux état. Nous souffrons. Sans oublier des accidents qui en découlent. La route s’est détériorée petit à petit. Des fissures, des crevasses, puis des trous et enfin des lacs qui coupent littéralement la circulation. C’est comme ça un peu partout », décrivent des transporteurs.

L’inertie des autorités décriée

Ces derniers se sont étonnés de ce que tout à côté, l’axe Terminus St Michel – Tunnel Aéroport, a récemment fait l’objet des travaux. « Nous nous attendions alors également à des travaux de réfection de la route sus-évoquée. Que non! Les questions qui se posent sont : que font les administrations en charge de l’entretien du réseau routier ? Que fait le Gouverneur du Littoral ? La Commune d’arrondissement de Douala 3ème ? », s’interrogent les populations.

Ils apprennent qu’à l’heure actuelle, à Douala, seuls quelques axes dont les routes chinoises et le boulevard Leclerc sont nets et lisses. Mais l’on a de bonnes raisons de craindre quelque «contagion ». Pour comprendre la question de la dégradation des routes à Douala, il est une donnée que l’on maîtrise déjà : la nature du sol.

Des ingénieurs des travaux publics expliquent que « la route ou le corps de chaussée est composé de trois couches : la couche de fondation, la couche de base et la couche de revêtement. Ce corps de chaussée repose sur un sol de plateforme qui, à Douala, est fait de sable argileux ou des matériaux de faible portance qui ne sont pas assez nobles pour la constitution des assises routières ». La capitale économique n’est donc, d’office, pas bien lotie, de par la nature de son sol.

© CAMERPOST par Linda

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : l’axe routier Terminus St Michel – Barcelone dans un piteux état à Douala 3ème"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Marie Madeleine Ngo Ndoum

Je vois un accident. Je ne vois pas le piteux état, du moins le tronçon qu’ on nous montre. Veut- on nous dire que c ‘est ce piteux état qui est la cause de cet accident? La route a l’air droite, plate et bitumée. Un artiste a chanté: ”la route ne tue pas mais c’est nous qui tuons, à cause des nombreuses maladresses” cela a l’air vrai ici, d’après ce que je vois.

wpDiscuz