Cameroun : L’avenir du cinéma préoccupe le Ministère des arts et de la culture

Les participants à l'atelier de Buea sur l'avenir du cinéma camerounais | © CAMERPOST / Linda Mbiapa
Les participants à l’atelier de Buea sur l’avenir du cinéma camerounais | © CAMERPOST / Linda Mbiapa

C’est ce qui justifie la tenue d’un atelier de trois jours sur l’élaboration d’un projet de stratégie de relance du cinéma camerounais. Ce vendredi 2 septembre 2016 marque donc la clôture des échanges entre cinéastes, producteurs, réalisateurs, promoteurs culturels et le Ministère des Arts et de la culture. Ils ont débattu à Buea dans le Sud-Ouest sur les thèmes suivants : « Essor d’un nouvel imaginaire du cinéma camerounais : enjeux et perspectives » ; « Structuration du paysage cinématographique et audiovisuel » ; « La régulation du cinéma et de la production audiovisuelle au Cameroun » ; « La contribution de la coproduction nationale, sous régionale et internationale dans la relance : quelles attentes ? » ; « Les modalités de soutien des projets de production » ; « Le rôle des médias dans la promotion et la diffusion ».

A l’occasion les acteurs de renommée comme Bassek ba Kobhio, Jean Pierre Bekolo, ont proposé des solutions pour la relance du cinéma au Cameroun. Des propositions qui tournent autour de l’amélioration de la qualité des films produits par les cinéastes. Ils ont appelé les uns et les autres à plus de professionnalisme. Et à davantage œuvrer pour promouvoir la qualité. Un avis partagé par la Direction de la cinématographie et des productions audiovisuelles présent à l’atelier en question.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz