Cameroun : L’Autorité portuaire nationale préoccupée par les délais de passage des marchandises au port de Douala

L’Autorité portuaire nationale préoccupée par les délais de passage des marchandises au port de Douala | Photo d'illustration
L’Autorité portuaire nationale préoccupée par les délais de passage des marchandises au port de Douala | Photo d’illustration

Selon l’Autorité portuaire nationale (APN), les délais de passage des marchandises au port de Douala se sont aggravés au cours de l’année 2015.  En effet, apprend-on, cet indicateur de performance s’est situé en moyenne à 18,08 jours (contre 17,27 jours en 2014), «bien loin, dans tous les cas, de l’indicateur de 7 jours à l’import et 2 jours à l’export, qui est celui de la réforme portuaire», souligne l’APN.

A l’origine de cette situation, qui entache quelque peu la compétitivité du port de Douala, l’APN cite «l’attitude de certains commissionnaires agréés en douane, qui, sans formation et manquant de professionnalisme, exerce dans la profession, en totale méconnaissance des règles du commerce international ; le comportement de certains chargeurs, qui, sans moyens financiers pour payer les droits de douane, n’anticipent pas les formalités y relatives».

Au-delà de ces griefs relevés par l’APN, l’administration douanière camerounaise se plaint toujours de ce que les opérateurs économiques transforment l’espace portuaire de Douala en entrepôt. En effet, du fait de la modicité des frais à payer par les importateurs entreposant leurs marchandises dans l’espace portuaire au-delà des 10 jours réglementaires laissés aux opérateurs économiques pour effectuer toutes les formalités douanières, des marchandises y sont souvent abandonnés parfois au-delà de 90 jours.

Concrètement, explique une source autorisée, au-delà d’une franchise de 10 jours, les opérateurs économiques payent pour un conteneur une somme de «600 FCfa par jour de stockage supplémentaire dans l’enceinte du port, contre 3800 FCfa par jour pour un véhicule dans un parking d’aéroport, par exemple».

Source : © Investir Au Cameroun

Par BRM

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz