Cameroun : l’armée liquide à Kerawa un chef de Boko Haram

Poste avancé de l’armée camerounaise à Mabass, sur la frontière avec le Nigeria. | © RFI/Nicolas Champeaux
Poste avancé de l’armée camerounaise à Mabass, sur la frontière avec le Nigeria. | © RFI/Nicolas Champeaux

Il est tombé après le pilonnage de la ville de Kerawa-Nigeria le 09 novembre 2015.

« Lieutenant », comme il se faisait appeler à Kerawa-Nigeria, a été tué par l’armée camerounaise. « Il est mort dans des pilonnages des positions de Boko Haram à Kerawa-Nigeria par l’armée camerounaise », indique une source. Lesdits bombardements ont eu lieu dans la matinée du 9 novembre 2015 et ont été effectués par le Bataillon d’Intervention Rapide (BIR). En autres dégâts, la destruction de plusieurs véhicules.

Signe du succès des frappes camerounaises : juste après les bombardements, la secte terroriste a interdit la circulation entre Kerawa-Nigeria et Kerawa-Cameroun. Depuis plusieurs semaines, la secte Boko Haram cherche sans succès à s’infiltrer dans la ville camerounaise de Kerawa. D’où les nombreux accrochages enregistrés.

Source : © L’Oeil du Sahel

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz