Cameroun : L’armée en charge d’un chantier routier

L’armée camerounaise en charge d’un chantier routier | Ph. © CT / Illustration

Les ministères camerounais des Travaux publics et de la Défense ont signé un cadre de collaboration devant régir l’exécution des travaux de réhabilitation de la route Mora-Dabanga-Kousseri (Extrême-Nord) dont le chantier avait été abandonné en mai 2014 par une entreprise chinoise à la suite de l’enlèvement, par la secte islamiste Boko Haram, de ses ouvriers en plein chantier.

La reprise des travaux de cet axe, long de 205 kilomètres et qui permet par ailleurs de desservir le Tchad et une partie du Nigeria, se fera en régie avec l’expertise opérationnelle du génie militaire.

Pour la mise en œuvre du chantier, le gouvernement a sollicité et obtenu de la Banque mondiale une restructuration du projet en termes de prorogation exceptionnelle de sa date de clôture,  repoussée du 31 janvier 2016 au 31 janvier 2019.

Quant au mode d’exécution des travaux, il est passé du classique à un concept innovant baptisé ‘’Régie axée sur les résultats’’ (RAR).

Compte tenu des enjeux sécuritaires dans la région de l’Extrême-Nord camerounais, toujours en proie aux exactions de Boko Haram, il a été convenu que les travaux de réhabilitation seront placés sous la responsabilité du ministère de la Défense, tant au plan opérationnel que sécuritaire.

© CAMERPOST avec © APA

  • Et ce paysage, c’est à xa qu ressemble le désert dan le quel se trouve la route mora dabanga kousseri?

  • Et de plus c’est parti pour très longtemps. Le génie militaire travaille comme vous connaissez. Un à l’heure.

  • Génie militaire.. gagne le chantier

  • ce faux js de kri es j fe presk ts le temps cette route. Donc il ya rien ke du mensonge.

  • Quelque soit la duré de la nuit le jour s’élèvera incha allah