Cameroun : lancement d’un plan d’urgence de 5,3 milliards FCfa pour les écoles de l’Extrême-Nord – 09/03/2015

Le Cameroun lance un plan d’urgence de 5,3 milliards FCfa pour les écoles de l’Extrême-Nord. | Photo d'illustration
Le Cameroun lance un plan d’urgence de 5,3 milliards FCfa pour les écoles de l’Extrême-Nord. | Photo d’illustration

A cause des attaques répétées de la secte islamiste nigériane Boko Haram, près d’une centaine d’écoles de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun ont été fermées, et leurs élèves réfugiés vers les zones plus sécurisées, où les capacités d’accueil des écoles sont largement dépassées, du fait de l’afflux des populations qui fuient Boko Haram.

Afin d’accroître les capacités d’accueil de ces écoles prises d’assaut par les élèves dont les parents sont en débandade à cause de Boko Haram, le gouvernement camerounais vient d’annoncer le déblocage d’une enveloppe de 5,3 milliards de francs Cfa devant permettre la réalisation d’un plan d’urgence de construction des infrastructures scolaires dans cette partie du pays.

«Il est question pour nous d’agir dans l’urgence pour que tous ces élèves qui ont abandonné les classes dans les zones sinistrées et qui sont redéployés plus à l’intérieur du pays retrouvent un cadre idéal de formation qui leur permettra de rattraper leurs camarades des autres localités du Cameroun. Cet argent servira à la construction de 79 forages, 196 salles de classe, 83 blocs de latrines, 20 dortoirs, 10 cantines et des branchements électriques dans 106 localités de la région», explique le gouverneur de l’Extrême-Nord, Midiyawa Bakari, qui ajoute que ces travaux vont être exécutés dans un délai de 40 jours.

Pour ce faire, apprend-on, le gouvernement a requis les services du génie-militaire, service spécialisé de l’armée, qui s’attèlera à la construction de ces infrastructures scolaires dans les zones jugées à risque, tandis que les opérateurs économiques réaliseront ce plan d’urgence dans les zones plus calmes, c’est-à-dire très peu exposées aux attaques de la secte Boko Haram.

Source : © Investir Au Cameroun

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz