Cameroun : Pour l’amélioration de la production du cacao et du café

Pour l’amélioration de la production du cacao et du café au Cameroun | Ph. Illustration

Le gouvernement camerounais travaille à la mise en place d’une supra structure, qui aura comme finalité d’améliorer la productivité du cacao et du café, a-t-on appris de sources concordantes.

Cette instance suprême à créer fusionnera les trois structures que sont la Société de développement du cacao (SODECAO), l’Office national du cacao et du café (ONCC), ainsi que le Fonds de développement des filières cacao-café (FODECC).

Selon les sources proches du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER) à travers cette fusion, il sera question de mettre un terme à l’émiettement des compétences observée jusqu’ici.

Une situation qui entraine la dispersion des énergies au sein de plusieurs entités qui, malgré d’importants moyens financiers mis à leur disposition, n’ont pas pu produire les résultats escomptés en matière de relance des filières cacao-café.

Production annuelle

L’objectif final est d’améliorer la productivité du cacao et du café, avec une production annuelle de 600 000 tonnes de cacao à l’horizon 2020 contre moins de 300 000 tonnes actuellement, et 150 000 tonnes de café contre une moyenne de 35 000 tonnes.

La nouvelle configuration annoncée dans le management des filières cacao-café au Cameroun s’apparente à celle d’avant les années 1990, avec un Office national de commercialisation des produits de base (ONCPB) qui régnait en maître sur les filières cacao-café.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : Pour l’amélioration de la production du cacao et du café"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ralph Njumbe

Apres avoir annihile’ le “marketing board ‘ qui existait en zone Anglophone.

wpDiscuz