Cameroun : L’amélioration de la production de maïs au centre des préoccupations du Minagri – 22/09/2014

L’amélioration de la production du maïs est au centre des préoccupations du ministère de l’Agriculture et du Développement rural qui vient de mettre à la disposition des producteurs, des milliers de tonnes de semences améliorées à travers le Programme national d’appui à la filière maïs (PNAFM).

Essimi Menye, ministre camerounais de l'agriculture.
Essimi Menye, ministre camerounais de l’agriculture.

Le programme expérimental mis en place dans la région de l’Est qui concerne dix-huit champs semenciers s’étendant sur une superficie totale de 449 hectares devrait permettre de produire 900 tonnes de semences améliorées de maïs, a-t-on appris.

Un projet qui devrait notamment permettre de remplacer les semences génétiquement érodées, actuellement utilisées par la plupart des producteurs du pays depuis les années 80, par des semences améliorées susceptibles de produire entre six à huit tonnes à l’hectare, contre deux à trois à l’hectare actuellement.

La production nationale de maïs au Cameroun se situe officiellement autour de 1,8 million de tonnes, pour une demande nationale estimée à environ 2 millions de tonnes y compris des besoins de l’industrie brassicole locale, soit un déficit de production de 200 000 tonnes.

Ces semences améliorées constituent, pour les agriculteurs, un moyen d’améliorer leurs productions et, par ricochet, de résoudre ce problème de déficit en offre de maïs, d’autant que la demande est de plus en plus importante notamment auprès des entreprises brassicoles.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz