Cameroun : L’Allemagne annonce l’ouverture d’un « centre vert d’innovation agricole » – 20/04/2015

M. Günter Nooke, représentant personnel pour l’Afrique de la Chancelière allemande a été reçu en audience par le Chef de l’Etat ce jeudi, 16 avril 2015 | © PRC
M. Günter Nooke, représentant personnel pour l’Afrique de la Chancelière allemande a été reçu en audience par le Chef de l’Etat ce jeudi, 16 avril 2015 | © PRC

Le représentant personnel pour l’Afrique de la chancelière allemande Angela Merkel, Günter Nooke, a confirmé la création au Cameroun d’un « centre vert d’innovation pour l’agriculture ».

S’exprimant samedi face à la presse, au sortir d’une séance de travail avec le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Essimi Menye, il a indiqué que cette structure sera dédiée à la transformation des produits issus de la terre.

Il a ainsi annoncé la tenue «prochaine» d’une réunion technique destinée à «faire avancer les choses sur le plan technique», qui interviendra après le mémorandum d’entente signé à cet effet entre les parties en mars dernier.

Le centre vert d’innovation pour l’agriculture, l’un des 10 que l’Allemagne envisage de développer en Afrique, sera un centre de formation aux nouvelles techniques agricoles, notamment dans les techniques d’irrigation, la production de la de la volaille et de la pomme de terre.

In fine, l’Allemagne semble insister pour l’aboutissement rapide du projet de construction d’une usine d’engrais chimiques à Limbe (Sud-Ouest) par la société germanique Ferrostaal GmbH.

Les documents relatifs à la mise sur pied de cette infrastructure, dont la réalisation traîne, ont été signés depuis deux ans pour un investissement d’environ 1250 milliards FCFA.

Cette unité ambitionne de produire 600.000 tonnes d’ammoniac et 700.000 tonnes d’urée annuelles, pour le marché local et l’exportation dans la sous-région.

«Cela vaudrait la peine de profiter de ces investissements d’envergure, et donc de la construction de l’usine d’engrais pour développer ou pour renforcer le développement économique du pays dans son ensemble», a glissé Günter Nooke à la fin de sa visite au Cameroun.

© CamerPost avec © APA