Cameroun : L’AFD octroie une subvention de 2,128 milliards FCFA à l’OAPI

Le siège de l'OAPI à Yaoundé | DR
Le siège de l’OAPI à Yaoundé | DR

L’Agence française de développement (AFD) a octroyé une subvention d’un montant de 2,128 milliards FCFA à l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), aux termes d’une convention signée vendredi dans la capitale camerounaise, Yaoundé.

Cette enveloppe sera consacrée au financement de la 2ème phase du Programme d’appui à la mise en place d’indications géographiques (PAMPIG II), visant à soutenir l’émergence d’un environnement régional et national favorable au développement des indications géographiques dans les pays membres de l’OAPI.

Il s’agit plus spécifiquement de promouvoir la commercialisation de produits traditionnels africains, ainsi que l’augmentation des revenus des producteurs, l’Indication géographique (IG) étant un droit de propriété industrielle qui identifie et protège un produit naturel, agricole, artisanal ou industriel, originaire d’un espace géographique précis et possédant des qualités spécifiques.

Cette 2ème phase du PAMPIG permettra ainsi de consolider les acquis de la phase inaugurale, tout en élargissant son champ d’intervention à de nouveaux pays.

En effet, apprend-on, la 1ère phase, financée à hauteur d’environ 650 millions FCFA entre 2008 et 2014, avait permis la mise en place et l’enregistrement des trois premières IG en Afrique subsaharienne à savoir le poivre de Penja et le miel blanc d’Oku au Cameroun ainsi que le café ziama-macenta en Guinée.

Dédiée à la protection de la propriété intellectuelle pour susciter l’exploitation commerciale de ses actifs, l’OAPI regroupe le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, les Comores, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée Bissau, la Guinée Equatoriale, le Mali, la Mauritanie, le Niger, la République centrafricaine, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz