Cameroun : La numérotation téléphonique est passée de huit à neuf chiffres – 22/11/2014

Jean-Pierre Biyiti bi Essam, ministre camerounais des Postes et Télécoms.
Jean-Pierre Biyiti bi Essam, ministre camerounais des Postes et Télécoms.

C’est hier 21 novembre 2014, à minuit, que la numérotation téléphonique est passée de huit à neuf chiffres au Cameroun. Annoncée en septembre dernier par le ministre des Postes et Télécommunications (Minspostel), Jean Pierre Biyiti bi Essam, le processus doit résoudre le problème d’épuisement de la tranche de numérotation à huit chiffres, accentué par l’augmentation du nombre d’abonnés chez Orange et MTN et l’arrivée du nouvel opérateur mobile Nexttel.

En prélude à ce basculement télécom inévitable, les trois opérateurs de téléphonie mobile du pays et l’opérateur historique Camtel ont mené  une campagne de sensibilisation de leurs abonnés pendant les deux premières semaines du mois de novembre. Par SMS, les opérateurs de téléphonie mobile ont fait savoir qu’il faudrait désormais ajouter le préfixe 6 devant leurs numéros avant de lancer un appel sur leur réseau. Camtel, lui, a indiqué qu’il faudrait remplacer le 22 et le 33 par le 243 pour tout appel sur son réseau. Le 14 novembre 2014, l’Autorité de régulation des télécommunications et les sociétés télécoms ont procédé à des tests sur l’ensemble du territoire national pendant quatre heures  pour s’assurer de la faisabilité de la migration.

Ce sera la troisième fois que le Cameroun change de plan de numérotation téléphonique. Le premier, à 7 chiffres,  était intervenu en 2001, suivi en 2007 par la numérotation à 8 chiffres. Aujourd’hui, le Cameroun compte près de 16 millions d’abonnés télécoms, tout type confondu, pour une population estimée à près de 22 millions d’habitants.

Source : Agence Ecofin

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz