Cameroun : La France condamne l’attaque terroriste dans une mosquée de Kouyape

François Hollande assure de rester aux cotés des Etats du Bassin du lac Tchad | © AFP / By Kenzo Tribouillard
François Hollande assure de rester aux cotés des Etats du Bassin du lac Tchad | © AFP / By Kenzo Tribouillard

Le pays de François Hollande assure également rester aux cotés des Etats du Bassin du lac Tchad, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

La France « condamne » l’attentat perpétré le 13 janvier dans une mosquée à Kouyape, a appris Camerpost vendredi de source officielle. « Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes », indique un communiqué de l’ambassade de France au Cameroun dont le journal en ligne Camerpost a eu une copie.

En effet, le 13 janvier dernier au moment de la prière du matin, un individu s’est introduit dans une mosquée à l’Extrême Nord du Cameroun, près de la frontière avec le Nigeria. Il a ensuite actionné une détonation qui l’a tué ainsi que 12 fidèles présents dans la mosquée.

L’attaque n’a pas encore été revendiquée. Mais, le porte-parole de Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, a déclaré au cours d’un point de presse que l’attentat a été « perpétré par des éléments présumés de Boko Haram ». Le diplomate a dans la foulée présenté ses condoléances au Cameroun et aux familles des victimes.

La région de l’Extrême Nord du Cameroun connait depuis quelques années, des attaques répétées des membres du groupe rebaptisé Province ouest africaine de l’Etat islamique, plus connu sous l’appellation Boko Haram. D’abord de simples incursions armées, ces attaques ont progressivement pris diverses formes parmi lesquelles, les explosions kamikazes perpétrées le plus souvent par de jeunes filles.

En aout 2015, Paul Biya, le président de la République du Cameroun a autorisé le déploiement d’un contingent « de 2450 hommes » au titre de la contribution du Cameroun à la Force multinationale mixte des états membres de la Commission du Bassin du Lac Tchad et du Benin pour la lutte contre Boko Haram (FMM).  Tout récemment, cette Force a libéré près de 900 otages de Boko Haram, tout en tuant plus d’une centaine de terroristes. Cette Force est soutenue par plusieurs Etats y compris la France.

« Face à cet acte barbare, la France se tient aux cotés du Cameroun et assure les Etats du bassin du lac Tchad de sa solidarité dans la lutte contre le terrorisme », conclu le communiqué de presse de l’ambassade de France au Cameroun relatif à l’attentat de Kouyape.

© CAMERPOST par Anne Mireille Nzouankeu

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz