Cameroun : La Corée et la BM lancent un projet de renforcement des compétences en ingénierie – 08/07/2015

La Corée et la BM lancent un projet de renforcement des compétences en ingénierie au Cameroun | DR
La Corée et la BM lancent un projet de renforcement des compétences en ingénierie au Cameroun | DR

Avec le soutien financier du groupe de la Banque mondiale, l’Institut coréen de développement va conduire dans huit pays d’Afrique, dont le Cameroun, la RDC, l’Éthiopie, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda, le Sénégal et la Tanzanie ; un programme de renforcement des compétences locales en sciences appliquées, ingénierie et technologie, a-t-on appris de sources officielles à la banque mondiale.

Cette collaboration tripartite (Corée, Banque mondiale et Etats africains) pour la constitution, dans les pays africains, d’une main d’œuvre de qualité capable d’aider les pays africains à réussir leur transformation socioéconomique, rentre dans le cadre du Partenariat pour le développement des compétences en sciences appliquées, ingénierie et technologies (PASET), une initiative conjointe de la Banque mondiale et de pays africains lancée en 2013.

Selon ses initiateurs, le PASET a pour vocation de développer tout l’éventail des compétences, du deuxième cycle secondaire à la recherche, en passant par l’enseignement technique et professionnel et le supérieur. Et le choix de la République de Corée, pour partager son expérience avec les pays africains n’est pas un fait du hasard, soutient-on à la Banque mondiale.

En effet, souligne l’institution de Bretton Woods, «en à peine 50 ans, la Corée a su passer du statut de pays dépendant de l’aide à celui de pays donateur, grâce à une croissance économique rapide garante de sa prospérité : le revenu par habitant y est en effet passé de 67 dollars (environ 33 500 FCfa) au début des années 1950 à 22 670 dollars (environ 11,3 million FCfa) en 2012. Et cette progression a été notamment possible grâce à de lourds investissements dans l’éducation et la formation».

Dans le même temps, apprend-on, nombre de pays africains en sont encore à «la recherche des clés pour mieux appréhender certains secteurs économiques durement pénalisés par le manque actuel d’investissements dans les compétences techniques». «L’expérience unique de la Corée, un pays mis à genoux par la guerre et qui est aujourd’hui un champion économique incontesté, peut servir d’exemple pour d’autres pays sur le point d’entamer leur transformation et, à la Banque mondiale, nous nous réjouissons de pouvoir faciliter ces échanges», a déclaré Haleh Bridi, directrice des programmes et partenariats régionaux au sein de la région Afrique du groupe de la Banque mondiale.

Source : © Investir Au Cameroun

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz