Cameroun : La congestion du port de Douala provoque une hausse du coût du fret avec la Chine – 11/08/2014

Les armateurs transportant les marchandises entre la Chine et le port de Douala, au Cameroun, viennent de revoir à la hausse les coûts de leurs prestations. Selon le quotidien gouvernemental camerounais qui révèle l’information, le coût du transport d’un conteneur de 40 pieds est passé de 2,1 millions de francs Cfa (4400 dollars) il y a encore quelques mois, à 2,7 millions de francs Cfa (5400 dollars), voire 2,9 millions de francs Cfa (5800 dollars), selon les armateurs. Ce qui correspond, calculette en main, à une augmentation d’au moins 600 000 francs Cfa (1200 dollars).

Le port autonome de Douala.
Le port autonome de Douala.

Cette révision des coûts, que les importateurs répercutent directement sur le consommateur final, apprend-on des opérateurs économiques camerounais en relation d’affaires avec la Chine, est consécutive aux difficultés rencontrées depuis plus de 9 mois dans l’exploitation du port de Douala, lesquelles difficultés occasionnent une prolongation des délais de séjour et de déchargement des bateaux. Avec les surcoûts induits.

En effet, depuis bientôt un an, le port de Douala fait face à une congestion sans pareille. Une situation qui ralentit considérablement le rythme des opérations d’import-export. A l’origine de ce désagrément : l’encombrement de l’espace portuaire par des marchandises importées mais non dédouanées depuis plusieurs années ; la transformation de l’espace portuaire en magasin de stockage par les opérateurs économiques fuyant les coûts de l’entreposage hors du port ; le mauvais état du chenal du port ; l’insuffisance ou alors les dysfonctionnements des équipements de certains opérateurs de l’espace portuaire ; le dépassement des capacités structurelles du port, qui, selon l’Autorité portuaire nationale (APN), a été construit pour traiter 10 millions de tonnes de marchandises par an, contre par exemple 10,6 millions de tonnes effectivement traitées en 2013.

Source : Agence Ecofin