Cameroun : La communauté urbaine de Douala en feu – 07/04/2015

Fritz Ntoné Ntoné, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala.
Fritz Ntoné Ntoné, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala.

L’incendie qui s’est déclenchée aux alentours de 23h ce 6 avril 2015 a consumé plusieurs bureaux de la communauté urbaine de Douala (CUD).

6h30. Ce mardi 7 avril 2015. Les sapeurs-pompiers de l’Acesna, du port autonome de Douala, de la Camrail et de la base de Ngodi sont à pied d’œuvre. Malgré la forte pluie de cette matinée, ils s’attèlent à éteindre les derniers foyers d’incendie dans les bureaux de la Communauté urbaine de Douala. Un feu qui a mis complètement à cendres, les services financiers, des permis de bâtir, des archives, informatiques et le secrétariat général. D’après un sapeur-pompier, « les dégâts sont énormes parce que les bureaux étaient séparés par des contre-plaqués, faciles à brûler. On s’est battu comme on pouvait et celui du délégué a été épargné par le feu ».

D’après des témoins, l’incendie s’est déclaré dans la nuit du 6 avril 2015. « C’est aux environs de 23h qu’on a aperçu les flammes au premier étage. On a crié alerte et c’est comme ça qu’on a informé les sapeurs-pompiers qui sont très vite arrivés », lance un vigile des lieux. Tout comme les sapeurs-pompiers, les autorités administratives sont descendues sur les lieux du sinistre dans la nuit. « Nous sommes venus nous enquérir de la situation et voir ce qui s’est passé. L’incendie a débuté au niveau du premier étage aux environs de 23h. Une heure qui n’est pas celle du travail. Les sapeurs-pompiers ont intervenu et nous saluons leur action conjointe », félicite Joseph Beti Assomo, le gouverneur de la région du Littoral.

Les causes réelles de cet incendie restent inconnues. De même que les dégâts chiffrés. Une enquête sera forcément ouverte pour en définir. En attendant, on peut déjà déplorer une perte énorme en termes de données. Car, on déplore encore, de nos jours, l’absence d’une dématérialisation de nos services administratifs. Affaire à suivre !

© CamerPost – Frank William BATCHOU

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz