Cameroun : la COBAC au chevet des banques en difficulté – 22/05/2015

Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) et président statutaire de la COBAC | DR/Archives
Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) et président statutaire de la COBAC | DR/Archives

La Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) a volé au secours des établissements de crédit en difficulté en proposant des pistes aptes à améliorer leur gouvernance, au cours d’un séminaire sous-régional ouvert vendredi à Douala.

L’objectif de la rencontre est de permettre aux pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) de plancher sur le règlement communautaire relatif au traitement des établissements de crédit en difficulté adopté l’année dernière au sein de l’Union monétaire d’Afrique centrale (UMAC).

Pour le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) et président statutaire de la COBAC, Lucas Abaga Nchama, si au 31 mars 2015 les cinquante-une institutions bancaires sous- régionales respectent des normes prudentielles, il convient de se montrer vigilant pour éviter de retomber dans certains dérapages de gestion.

Pour cela, la COBAC a enjoint aux banques de disposer d’un chiffre d’affaires minimum de 10 milliards de francs CFA, à quoi l’on devrait ajouter 2 milliards de francs CFA pour faire face à des situations de crises.

En vue d’éviter des mésaventures aux épargnants, la COBAC met un point d’honneur pour le respect de ces dispositions, sinon, souligne-t-elle, ‘’les banques qui ne se conformeront pas aux dispositions en vigueur seront placées sous administration provisoire, à moins de les retirer leurs agréments”.

Dans ce contexte,-a-t-elle précisé, il convient de ‘’relativiser la surliquidité bancaire” dont on parle, d’autant que les banques sont de plus en plus mises à contribution pour le financement des projets de développement.

Les travaux sont en cours et ils devraient déboucher sur des résolutions et des recommandations pertinentes de nature à assurer aux établissements de crédit un cadre réglementaire approprié à leur fonctionnement.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz