Cameroun : la BCPME attend des fonds de l’Etat pour financer les entreprises sur le long terme

Agnès Ndoumbé Mandeng, DG de la BCPME | DR
Agnès Ndoumbé Mandeng, DG de la BCPME | DR

En trois mois de fonctionnement, la banque camerounaise des petites et moyennes entreprises (BCPME) affiche 1000 comptes clients et des dépôts essentiellement à vue, pour un montant total de 2 milliards de francs Cfa, dont 1,3 milliard de francs de retrait, révèle la DG, Agnès Ndoumbé Mandeng (photo), dans une interview au quotidien gouvernemental.

Avec seulement 700 millions de francs Cfa dans ses coffres actuellement et une prédominance des dépôts de court terme, la BCPME, qui ambitionne d’accorder ses premiers crédits aux gérants des PME dans les prochaines semaines, peinera à satisfaire la demande de ses clients de plus en plus nombreux ; en particulier ceux sollicitant des crédits à long terme, mieux adaptés et plus efficaces pour le développement des entreprises.

Afin d’inverser cette tendance, indique la DG, cette banque publique au capital de 10 milliards de francs Cfa compte sur une perfusion de l’Etat pour pouvoir financer les PME sur le long terme. «Il y a eu des réunions au Premier ministère à propos et nous sommes certains qu’il y a des instructions données dans ce sens. On est en train de préparer le budget 2016 et nous croyons qu’il y aura quelque chose pour la banque des PME», espère la DG de la BCPME.

Pour rappel, promise par le chef de l’Etat en 2011 lors du Comice agro-pastoral d’Ebolowa, la BCPME est fonctionnelle depuis trois mois, uniquement dans les villes de Yaoundé et de Douala. Cette institution bancaire détenue à 100% par l’Etat ambitionne de réduire les difficultés de financement des PME, qui constituent plus de 90% du tissu industriel camerounais.

Source : © Investir Au Cameroun

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz