Cameroun : la balance des paiements déficitaire en 2013 – 18/09/2014

L’aggravation du déficit courant du Cameroun s’est poursuivie en 2013 de l’ordre de 3,6% du produit intérieur brut (PIB) avec une baisse des avoirs extérieurs nets de 43,9 milliards FCFA, selon un rapport du ministère des Finances.

Alamine Ousmane Mey, ministre camerounais des Finances.
Alamine Ousmane Mey, ministre camerounais des Finances.

La balance des paiements a ainsi présenté un solde déficitaire de l’ordre de 43,9 milliards FCFA l’année dernière, en réduction de 91,5 milliards FCFA par rapport à l’excédent de 47,6 milliards FCFA enregistré en 2012.

Sur cette base, le déficit des transactions courantes s’est élevé à 557,2 milliards FCFA représentant une baisse de 3,8% du PIB, générant une baisse de 97,5 milliards FCFA sur les biens, 306,2 milliards FCFA sur les services et 303,9 milliards FCFA sur les revenus.

Le rapport fait aussi ressortir un solde commercial déficitaire de 1054,4 milliards sur les statistiques douanières, du fait de la baisse des importations de pétrole brut, des carburants et lubrifiants, des hydrocarbures, du clinker.

A l’inverse, les exportations de pétrole brut, de bois brut, de coton brut, de cacao brut et de la banane se seront inscrites à la hausse.

Hors pétrole et produits pétroliers, indique le rapport, le déficit est plus élevé (1556,3 milliards FCFA) avec «une forte dépendance de la demande intérieure aux produits importés».

Pendant la période étudiée, le déficit structurel de la balance des services s’est détérioré de l’ordre de 50,7 milliards FCFA, résultant des postes «transports», «voyages», «assurances» et «autres services aux entreprises».

Le solde des transferts bancaires et non bancaires, pour sa part, qui est resté dominé par les envois privés de la diaspora, s’est inscrit à la hausse de l’ordre de 16 milliards FCFA mais diminue fortement (31,1 milliards FCFA) par rapport à 2012.

La balance des paiements enregistre toutefois un excédent des financements extérieurs, en dépit d’une diminution de 31,1 milliards FCFA par rapport à 2012.

Au plan des soldes globaux, qui traduisent les capacités de l’économie camerounaise à générer de réserves, ils auront été déficitaires, par ordre d’importance, avec le Nigeria, la France, les Etats-Unis et la Chine mais excédentaires avec la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et les autres pays.

Sur les 6 premiers mois de 2014, les Finances signalent un solde courant déficitaire de la balance des règlements attribuable à la baisse des principaux produits d’exportation, mais un excédent des financements extérieurs.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz