Cameroun : La BAD et la BM appuient le développement des infrastructures de transport – 30/01/2015

Emmanuel Nganou Djoumessi, Ministre de l’Economie de la Planification et de l’Aménagement du Territoire.
Emmanuel Nganou Djoumessi, Ministre de l’Economie de la Planification et de l’Aménagement du Territoire.

Le gouvernement camerounais élabore actuellement un document unique détaillant le programme d’investissement routier, sur une période de référence, en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque mondiale (BM), a-t-on vendredi auprès des services compétents du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire.

La réflexion, dont une mouture est attendue la semaine prochaine, porte sur l’identification des corridors à soumettre au financement de ces deux institutions financières à l’effet de tirer profit de l’éligibilité du pays au guichet de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD).

La stratégie ainsi proposée mettra l’accent sur les pôles inducteurs de croissance économique, notamment les bassins de production.

Dans cette optique, le gouvernement a comme priorité la réhabilitation du corridor Yaoundé-Bafoussam-Bamenda en raison de son impact socio-économique et en prélude à l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2019.

Il y a une semaine la BAD avait annoncé sa participation, à hauteur de 70 à 80% de son coût total, au projet de réhabilitation de cet axe routier, long de 370 kilomètres et qui relie la capitale au chef-lieu de la région anglophone en passant par l’Ouest.

Un consultant sera ainsi recruté pour actualiser les études dudit projet, évalué à 110 milliards FCFA environ en 2012.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz