Cameroun : L’ Epab pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes dans le secteur agrosylvopastoral

L’ Epab pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes dans le secteur agrosylvopastoral | Ph. Illustration

L’Ecole pratique d’agriculture de Binguela (Epab) s’attelle en ce moment de la formation et de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes. Depuis la signature d’une convention avec le Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle (Minefop) le 23 novembre 2016, l’Epab ne déroge point à ses missions. Selon les informations recueillies par CAMERPOST, l’Epab veut ainsi  renforcer le dispositif de formation des acteurs du domaine de l’agrosylvopastoral avec le soutien du Minefop.

Une louable initiative au vu du nombre de chômeurs qui va grandissant au pays. L’Epab a pour mission de former les acteurs du domaine agrosylvopastoral, de veiller à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes formés, d’accompagner la création et la gestion des entreprises du secteur, ainsi que d’assurer le transfert des technologies.

Logé sur un domaine de 124 hectares, sur l’axe Yaoundé-Ngoumou, l’Ecole pratique d’agriculture de Binguela dispose d’un centre de formation aux métiers de la forêt et du bois, d’un centre de formation aux métiers agropastoraux, d’un centre de formation à la mécanisation agricole, d’un centre d’incubation et d’assistance aux entreprises agropastorales et d’une ferme d’application et de production. Créée en 1962 par le gouvernement camerounais sous financement du Fonds Européen pour le Développement, cette école est devenue une unité opérationnelle de la Capef, selon un décret du chef de l’Etat datant du 13 avril 2016. Aujourd’hui, l’Epab offre aux citoyens la possibilité d’améliorer le travail dans le domaine des porcs et le suivi des bêtes, par exemple.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa