Cameroun : L’ AFD injecte 42,6 milliards FCfa pour développer trois capitales régionales – 29/06/2015

L’ AFD injecte 42,6 milliards FCfa pour développer trois capitales régionales du Cameroun | DR
L’ AFD injecte 42,6 milliards FCfa pour développer trois capitales régionales du Cameroun | DR

L’Agence française de développement (AFD) vient de consentir un prêt de 42,6 milliards de francs Cfa en faveur du Cameroun, afin de financer le «programme C2D capitales régionales», a-t-on appris dans un décret du chef de l’Etat habilitant le ministre de l’Economie, Emmanuel Nganou Djoumessi, à signer cet accord de prêt pour le compte de l’Etat camerounais.

Après les investissements effectués dans les deux principales villes du pays (Yaoundé et Douala) dans le cadre du premier C2D, le «programme C2D capitales régionales», financé sur le 2ème C2D, est destiné, apprend-on de sources autorisées, à développer les infrastructures de base et améliorer les conditions de vies des populations dans les villes de Bafoussam, Bertoua et Garoua, respectivement capitales des régions de l’Ouest, de l’Est et du Nord.

Le programme est doté d’une enveloppe globale de 90 milliards de francs, dont 8 milliards financés par l’Etat camerounais. Le prêt de 42,6 milliards de francs Cfa qu’accorde l’AFD dans le cadre de ce programme, apprend-on, vient s’ajouter à une subvention d’un montant de 39,4 milliards de francs Cfa, dont la convention d’affectation a été signée le 24 novembre 2014 à Yaoundé (photo), entre l’AFD et le gouvernement camerounais.

Selon nos sources, 25% des projets réalisés dans le cadre de ce programme le seront sous maîtrise d’ouvrage locale, une partie des financements étant directement mise à la disposition des communautés urbaines. Concrètement, apprend-on, les fonds serviront à la «réhabilitation d’axes routiers structurants et de voies de désenclavement sur 100 km ; au reprofilage et la réhabilitation de 22 km de canaux de drainage dans la ville de Garoua ; à l’aménagement de 8 marchés majeurs et une gare routière ; à l’aménagement de plus de 250 000 m² d’espaces publics ; et à l’amélioration des services de base dans les quartiers défavorisés, grâce à la construction de 40 kiosques à eau et forages équipés et de 60 latrines… »

Source : © Investir Au Cameroun

Par BRM