Cameroun – Justice populaire : la mise en garde de la Cour suprême

La mise en garde de la Cour suprême face à la justice populaire | ph. CT

Présidant hier l’audience de rentrée de la haute juridiction, le Premier président a rappelé l’incompatibilité de cette pratique avec les exigences d’un Etat de droit.

C’est sous la douce appellation de « justice privée » que Daniel Mekobe Sone, premier président de la Cour suprême, a qualifié la pratique qui tend de plus en plus à se répandre dans notre société et qui est mieux connue comme la « justice populaire ». En axant son discours, à l’occasion de la rentrée solennelle de la haute juridiction hier sur le thème « La résurgence de la justice privée et l’Etat de droit au Cameroun », il a tenu à dénoncer une habitude qui se substitue à la justice étatique. Parmi ces comportements répréhensibles, il a cité l’inflation des «crimes crapuleux », des « crimes rituels » directement ou indirectement imputés à des individus soupçonnés de pratique de sorcellerie » ou sans tenir compte de la marge d’erreur, « les présumés auteurs sont livrés à la vindicte populaire ». Ici, on « juge » rapidement et « on exécute » la sentence.

Daniel Mekobe Sone a dénoncé l’attitude de ces employés qui séquestrent leurs employeurs dans l’entreprise ou font des sittings « pour faire entendre leurs revendications en marge de toute procédure prévue en matière sociale ». Que dire de ces populations qui, sous le prétexte de réclamer le paiement des indemnisations relatives à leur expropriation pour cause d’utilité publique ou encore les droits attachés à l’exploitation forestière ou d’une carrière dans leurs collectivités, bloquent la voie publique. Le premier président de la Cour suprême n’a pas épargné ces belles-familles qui, « quelques jours seulement après les cérémonies funèbres », privent les veuves du droit à l’héritage. A côté de ces quelques cas, il a évoqué « le lynchage médiatique dont l’objectif est de porter atteinte à l’intégrité morale des honnêtes citoyens ».

Dérive intolérable

Pour coller à l’actualité, Daniel Mekobe Sone a fait allusion à ces enseignants qui « désertent les salles de classe ou les amphithéâtres, pour exiger l’amélioration de leurs conditions de travail ou la réponse à leurs revendications ». A ceux-ci, il a rappelé que le droit à l’éducation des jeunes citoyens est défini par les conventions internationales auxquelles a adhéré le Cameroun et est inscrit dans le préambule de la Constitution. Soulignant au passage les dispositions du Code pénal qui répriment l’entrave au droit à l’éducation scolaire. Pour le premier président de la Cour suprême, la justice privée « est une dérive intolérable dans un Etat de droit ». Selon lui, l’on ne saurait se cacher derrière le prétexte que « la justice ne rassure pas le citoyen » ou qu’elle « n’accomplit pas sa mission avec efficacité », pour se faire justice soimême.

Toutefois, il a souligné que dans une société de droit, « l’Etat est tenu d’assurer la sécurité des personnes et des biens ». Une interpellation à l’endroit de tous les intervenants de la chaîne judiciaire. Avant lui, l’auditoire, constitué des représentants des grands corps de l’Etat et du corps diplomatique a suivi les réquisitions du procureur général près la Cour suprême. Luc Ndjodo a parlé de la protection de la liberté d’aller et de venir par l’autorité publique.

Source : © Cameroon Tribune

Par Jean Francis BELIBI

Poster un Commentaire

64 Commentaires sur "Cameroun – Justice populaire : la mise en garde de la Cour suprême"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Awalou Mohamad

Vous etes au service du boss, vous accomplissez sa volonté avec une justice a deux vitesses !

Calvin Foguem

Ou est l’ordre protocolaire ?

Ralph Njumbe

Where is Ayah Paul Abine? Shame to all of you especially minister pm speaker of assembly. At the end of your mandates you will be in nkondengi

Paul Simo

“la justice privee” est la resultante de la frustration de la population qui fait souvent face a certains corrompus qui doivent dire le droit. S, il est vrai qu, il ya des derives, il n, en demeure pas aussi vrai que les citoyens doivent etre sensibilises par cette forme de justice et peut etre elle pourra faire jurisprudence

Stephane Nguemalieu

Qu’est ce qu’ils ont dit par rapport à un des leurs qui est injustement embastillé au SED ?

Sarah Mirabelle Mabo

pour detruire la juste populaire, il faut que le droit et la justice regnent.nous le bas peuple on veut le respct de nos droits.dites vraiment non a la corruption,faites la justice pour que l on ne se sent plus pietiner et oubliger de se defendre seul. disons au Cameroun je t aime et faisons la evolue.merci a tous.

Ratus Tsanga

Commencez par faire votre boulot, c’est simple.

Kuete Romeo Kuete

Vous etes d’abord tous des injustes. Comment allez vous mettre fin a l’injustice ? Clan de sorcellerie

Guy Joseph Essomba Atemengue

Foutaises… Où est Paul aya bine

Raouf Hamadou

Une mise en garde très pertinente.nous sommes dans un état de droit qui a mis en places des institutions judiciaires avec toutes ses prérogatives. Aucun citoyen, aussi,instruit n’a le droit de se substituer à ces instances.la justice est rendue au nom du peuple camerounais, c’est absurde qu’une personne ou un groupe de personne se permette d’agir en lieu et place des juridictions

Yves Engoni

De quelle juridiction vous parlez?le secteur de justice et de la sûreté nationale sont les secteurs les plus corrompus.le voleur est le meilleur ami du policier

Raouf Hamadou

C’est votre opinion

Jean Baptiste Botchak

Pourquoi est on arrivé là (a la justice populaire) c est la question fondementale que les juges doivent se poser .justement parce que ce corp est gangraine par la corruption ‘le pouvoir d argent a pris le pas sur le droit

Igor Kengne

ds ts les cas on ne s’aurait admettre k un etre se fait lyncher sans aucune forme de proces ds une republique.

Ahmad Bn Moussa Mewada

Le gouvernement très embrouillé!

Vena Nga

Patrotism means serving your country and not serving your president. Stay away from corruption and injustice.

André Marie Ebede
ÇA SONNE COMME LA LA FIN DE LA RÉCRÉ C EST UNE INTERPELLATION UN DEVOIR RÉPUBLICAIN QUE DIRE LE DROIT CEPENDANT IL YA DE NOMBREUX MANQUEMENTS AU SEIN DE L APPAREIL JUDICIAIRE AU CAMEROUN NEAMOINS CELÀ NE DONNE LE DROIT À PERSONNE DE SE SUBSTITUER À LA JUSTICE IL FALLAIT CETTE SORTIE QUI A PRÉSENTÉ L ENVIRONNEMENT SOCIALE LES RESPONSABILITÉS DES UNS ET DES AUTRES FACE À LA JUSTICE FACE AUX DROITS ET DEVOIRS D UN CITOYEN MODEL ET EXEMPLAIRE JE TROUVE CETTE SORTIE OPPORTUNE ET ADEQUATE À NOUS DE BIEN NOUS COMPORTER ET AUX DISEURS DE DROIT DE BIEN… Read more »
André Marie Ebede
ÔH MY GOD BROTHER WHEN YOU HAVE TO SPEAK ABOUT SOME OF THOSE MEMBERS OF OUR GOVERNMENT PLEASE TRY TO SPEAK WITH RESPECT TO THEM ITS VERY IMPORTANT BROTHER TO GIVE RESPECT TO EACH OTHER EXCUSE MY ENGLISH BUT I WANTED JUST TO BEG YOUR PARDON ABOUT YOUR ATTITUDE WHEN YOU WILL SPEAK NEXT TIME ABOUT THE GOVERNMENT YOU ARE SPEAKING AS IF YOU ARE COMING FROM NTABA THERE THERE IS NO RESPECT EVERYBODY IS THE BOSS NO WE ARE LIVING IN A PEACEFUL AND WONDERFUL AND UNITED NATION DON TRY DO DISTURB ET DESTROY OUT STABILITY OUT NATIONAL INTEGRATION… Read more »
Zanga Albert

Qu’est- ce qui a favorisé cette justice dite pop…même coe je la condamne aussi…????

Belah Mamert

Ns bas peuple du sus ouest vivons une insecurite total ou le grand banditisme fait du porte a porte avec des armes automatique presisement au quatier mile 14 juste apres mutengenne pour ce qui connesse le coin pas de patroulle de police apres pls pleinte a quelle sein voulez vous qu on se voue si se n ai a une justice populaire ceci se passe depuis le 11 -02-2017 a qui la faute?

William de Jesus

Bravooooo

Jean Marie Tadjuidje

Rassurée le peuple et il sera confiant.

Doulove Boumgning

La on peu alor donné à l’homme voleur une carte d’accèr au vol!!

Parfait Totouom

COMMENT RÉAGIR QUAND TU VOIS TON BANDIT COFFRÉ LE MATIN AVEC PREUVE, ET LE SOIR VOUS PARTAGEZ LE MÊME ESPACE ?

Henry Oback

Tu as même plus peur qu’avant

Parfait Totouom

ET LA PROCHAINE FOIS JE NE PEUX QU’ENCOURAGER SON LYNCHAGE !!!

Ghislaim Kuete

La coruption et fondamantale la justice poupulaire å sa place

Eric Ngassa

C’est bizarre qu’il ne dit rien sur le fait d’arrêter les gens sans preuve !!!

Charles Christian Nanga

Cette thématique est une eau claire pour le prochain concours de l’ENAM auditeurs de justice!!!! Candidats!!!! Je vous aurai inspiré ooohhhh!!!!!

Nelson Enyih

Bien dit

Alain Ngoumou

Allez vous baladés lorsque nous du bas peuple arrêtons un bandit le matin vous hommes de la loi le libérez en soirée que vous voulez-vous qu’on fasses , vous nous prouvez que vous êtes leurs complices alors nous gerons celà comme nous pouvons !

Ivo Fot

Avez-vous déjà pensé un jour aux victimes? Deux poids deux mesures!!

Ivo Fot

Vous maniez le #le droit# comme vous voulez, sachant que la grande majorité de la population ne la maîtrise point. Il ne suffit pas de vendre des manuels qui traitent du # droit# , il faut l’enseigner dès la petite école.

Leduc Link

Quand les institutions de la dite justice pratique un justice de clan d’argent et de preferences Normale q la population se rende Elle meme justice…personne n’ignore que la nature a horreur du vide.

Fred-aurel Ambiana

On attrape,on brule! si c boko haram,on fait cmt? justice corrompue

Fred-aurel Ambiana

Votre collegue Ayah paul est en prison,vs faites koi?

Hubert Ntonga

Notre code pénal a prévu la peine de mort l’État se doit de la mettre en application c’est un besoin réel pour notre société il des merdes dans notre pays et c’est une obligation régalienne de faire le nettoyage continuer à faire la politique de l’Autriche c’est faire le lit de la justice populaire

Amidou Lamine Ngouhouo

Posons nous la question, pkw tant d justice populaire? C’est parceque nos compatriots ont perdus la fois en nos hommes de justice en place…
C’est beau de parler sur ce fait messieurs les justiciés…mais commencez vous mm par faire votre travail…
Les arrestation non fondé;
Tant de procès renvoyé;
Lenteur des procès….etc

Amidou Lamine Ngouhouo

Posons nous la question, pkw tant d justice populaire? C’est parceque nos compatriots ont perdus la fois en nos hommes de justice en place…
C’est beau de parler sur ce fait messieurs les justiciés…mais commencez vous mm par faire votre travail…
Les arrestation non fondé;
Tant de procès renvoyé;
Lenteur des procès….etc

Youago Delvis

ce petit langage se prononce dans cette salle et ne peut prendre effet nulle part

Youago Delvis

ce petit langage se prononce dans cette salle et ne peut prendre effet nulle part

Simon Tching

L injustice et l inertie des juridictions,des brigades et commissariats ne font plus croire en eux.

Simon Tching

L injustice et l inertie des juridictions,des brigades et commissariats ne font plus croire en eux.

Romeo Bindop

Pourquoi ne,ps,parlez de l article 66 le cumul de poste les detournem vrertigineux des fonds publics.l essentiel est oublie

Romeo Bindop

Pourquoi ne,ps,parlez de l article 66 le cumul de poste les detournem vrertigineux des fonds publics.l essentiel est oublie

Tantoh Modest

Il y a personne pour nous protéger au Cameroun Laissez nous nous protéger. La justice a sa place et personne ne peut empêcher cela

Pascal Pierre Essomba

Pour vrai, ne filmez plus les auteurs de la justice populaire, sinon gare à ce que l’on soit rattrapé

Tantoh Modest

Il y a personne pour nous protéger au Cameroun Laissez nous nous protéger. La justice a sa place et personne ne peut empêcher cela

Jude Eyong

What are they even thinking, where is their colleague ayah Paul,francophones are really fools.and they are talking of Justice in Cameroon. Rubbish all together.

Alvera Mbassa

Ooooooo voleurrrrrr il sont nombeux oooooh

Jean Paul Mevengue

moi je me demande ke faire d’un homme ou une femme marié surpris au lit d’adultère?c’est aussi du vol.

Justin Longue

Ils ont oublié le domaine le plus nécessaire”la santé ” à moins que je n’ai bien lu ! !

Aminatou Boubakari

Mon pays ??? Justice ??? Mon oeil. Mets l’argent à terre si tu veux voir la vraie corruption.

Maoumar Abbo

Si les coupables sont blanchis par la justice quand celle ci condamne systématiquement à l’aveuglette les innocents que dire ? que faut-il attendre ? Mais la justice populaire est aussi une justice à bannir, car ne respectant pas le principe de la contradiction.

Ntenwu Terence Noah M

Where is the place of bilingualism in all these? You say one thing and do the exact opposite one minute afterwards.

Germain Ngassa

Un mal général en Afrique francophone, où le justice est le secteur le plus corrompu suivi des mbere kaki et des hauts cadres sortie s de Enam. Section douane et finance qui va jugé ces voleurs à col blancs qui jugent la masse.

wpDiscuz