Cameroun : Jusqu’où peuvent aller les Lions Indomptables à la Can de volley-ball ? – 20/07/2015

Equipe nationale de volley-ball du Cameroun. | © Camerounsport
Equipe nationale de volley-ball du Cameroun. | © Camerounsport

Dès ce mardi, et ce jusqu’au 30 juillet prochain, le cœur du continent vibrera du côté de l’Egypte, au rythme du 20e championnat d’Afrique de volley-ball messieurs. Le Cameroun y prend part, aux côtés de neuf autres sélections : Tunisie, Maroc, Botswana, Soudan, Kenya, Ile Maurice, Rwanda, Algérie et bien sûr, le pays hôte. Si les Lions du volley-ball font partie des meilleures nations du continent, ils s’inscrivent toutefois dans la catégorie des outsiders de cette compétition, au même titre que l’Algérie.

Mais, les joueurs de Peter Nonnenbroich sont déterminés à faire mieux que lors de la dernière édition, en 2013. Les Camerounais, sacrés en 1989 et 2001, avaient alors terminé à la 4e place de la compétition organisée sous forme de championnat puisque seules six équipes étaient inscrites. Cette fois, ils espèrent au moins disputer la finale, synonyme de qualification pour la coupe du monde prévue en septembre prochain au Japon. Pour cela, l’équipe a mis toutes les chances de son côté avec un dosage de jeunes loups aux dents longues appuyés par des vieux briscards comme le capitaine Jean-Patrice Ndaki Mboulet. Les Lions ont également bénéficié d’une préparation plus qu’acceptable. Un premier stage leur a permis de peaufiner les automatismes avant de participer au Ramadan Friendship Tournament à Doha, au Qatar. Si le bilan n’est pas brillant (deux défaites face au pays organisateur et à l’Egypte et une victoire contre l’Inde), l’essentiel était visiblement ailleurs pour le staff qui affirme que « l’équipe avance pas mal et a connu des progrès ». La préparation s’est ensuite poursuivie à Maribor (Slovénie), réputée pour ses infrastructures de pointe. Le Cameroun a notamment pu disputer d’autres matchs amicaux pour être prêt pour le rendez-vous égyptien.

Car, le principal adversaire des Lions sera sans conteste le pays hôte. Les spécialistes voient mal le titre échapper à l’Egypte qui entend égaler le record de huit couronnes jusqu’ici détenu par la Tunisie, autre équipe à surveiller. Depuis 2005 d’ailleurs, elle a remporté toutes les éditions de la CAN, confirmant sa main mise sur le volley-ball africain. Les Egyptiens viennent de remporter le Ramadan Friendship Tournament et la 2e phase intercontinentale de la Ligue mondiale, zone III.

Mais, ce n’est certainement pas cela qui fera peur aux hommes de Peter Nonnenbroich, d’autant qu’ils ont tenu tête à l’Egypte lors de leur confrontation au Qatar (défaite 3 sets à 2). Cette compétition doit également servir de test grandeur nature pour les Lions qui défendront, en septembre prochain à Brazzaville (Congo), leur médaille d’or acquise en 2011 lors des Jeux africains de Maputo (Mozambique). Le tirage au sort et la formule de la compétition devaient être dévoilés hier, au moment où nous mettions sous presse, avec la tenue de la réunion technique.

Source : © Cameroon Tribune

Par Josiane R. MATIA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz