Cameroun : des journées portes ouvertes pour combattre le cancer du col de l’utérus

Cameroun : des journées portes ouvertes pour combattre le cancer du col de l’utérus

Afin d’amener des citoyens à connaître leur état de santé, l’hôpital de district de la Cité des Palmiers vient de clôturer quatre jours de journées portes ouvertes qui ont permis d’accueillir près de1300 personnes venues se faire consulter contre le cancer du col de l’utérus et autres maladies. Les détails avec CAMERPOST.

Offrir des soins de qualité en quantité

Les statistiques révèlent que près des deux tiers des femmes ayant une activité sexuelle sont en contact avec le virus, mais seulement 1 à 2% d’entre-elles contaminées par le virus vont développer un cancer du col de l’utérus. Chaque année 3400 cancers de l’utérus sont à l’origine d’environ 1000 décès par an et 30.000.

Des experts indiquent que cette maladie peut concerner la femme jeune, mais son apparition augmente parallèlement au vieillissement. Il est très souvent en rapport avec une infection par un virus, le HPV ou Papillomavirus humain, qui peut être responsable de lésions précancéreuses. C’est compte tenu de sa dangerosité que les responsables de l’hôpital de district de la Cité des Palmiers ont décidé d’organiser des journées portes ouvertes pour sensibiliser le public.

Rétablir la confiance entre les malades et les hôpitaux publics

Interrogé, Dr Zam-Ngono Célestin explique : « par les journées portes ouvertes qui se sont achevées ce vendredi 28 juillet, nous avons voulu apporter des réponses aux interrogations des populations avec un objectif majeur qui est celui de rétablir la confiance, de mettre un terme à la crise qui semble persister entre les populations et les hôpitaux publics en général et en particulier l’hôpital de district de la Cité des Palmiers ».

Désigné figure marquante en 2015 au regard de son engagement pour la défense des intérêts collectifs et ayant obtenu le prix du mérite citoyen, Dr Zam-Ngono Célestin ajoute : « l’événement a visé aussi à faire connaître notre formation hospitalière, celle-là même qui a une autonomie de gestion et une flexibilité dans la prise de décision. Nous avons voulu afin offrir en quantité des soins de qualité ».

© CAMERPOST par Linda

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz