Cameroun – Journée mondiale des  Télécommunications : quand les rapports humains deviennent instrumentalisés

Quand les rapports humains deviennent instrumentalisés | Illustration/DR
Quand les rapports humains deviennent instrumentalisés | Illustration/DR

Il y a u n jour que s’est célébrée ladite journée. Hier, le 17 mai 2016 a donné l’occasion à CAMERPOST de se pencher sur l’impact des télécommunications dans le monde. La Journée mondiale des télécommunications marque la célébration de deux événements importants pour l’UIT (Union Internationale des Télécommunications). De la naissance du télégraphe aux communications par satellite et à l’Internet, en passant par la radiodiffusion sonore et télévisuelle, les travaux de l’Union ont contribué à tirer parti des potentialités scientifiques et technologiques pour répondre à un besoin fondamental de l’homme, celui de communiquer.

De ce fait, que ce soit au niveau de l’adaptabilité au marché, de l’optimisation des fonctions ou de l’organisation du système de l’entreprise-réseaux, les télécommunications deviennent chaque jour plus indispensables aux entreprises modernes. Mais les économies de temps et de déplacements qu’elles permettent ne doivent pas faire oublier les bouleversements qu’elles peuvent engendrer dans les rapports humains. A ce propos, selon le sociologue français, Francis Jauréguiberry, ces bouleversements sont loin d’être tous positifs : quelques uns sont au contraire négatifs sous certains aspects que l’auteur et professeur à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour qualifie d’effets pervers.

 « Le fait d’être joignable à tout heure et en tout lieu qui peut se traduire par une (colonisation ) de la sphère privée par la sphère professionnelle, la généralisation de l’urgence, le manque de distance et de réflexion que cela peut susciter, l’herziennisation du contrôle hiérarchique et l’instrumentalisation des rapports humains. Autant d’aspects qui risquent d’engendrer de nouveaux rapports conflictuels autour d’enjeux inédits », pense l’enseignant en guise d’interpellation. Ses recherches portent sur les nouveaux rapports au temps et à l’espace générés par l’extension des Technologies de l’information et de la communication, ainsi que sur les notions d’identité et de sujet dans une société hypermoderne.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa