Cameroun – Journée internationale de la femme : Le pagne est disponible

Le pagne de la Journée internationale de la femme est disponible | Photo d'archives/Illustration
Le pagne de la Journée internationale de la femme est disponible | Photo d’archives/Illustration

Depuis sa mise en vente le 18 janvier dernier, les points d’achats ne désemplissent pas à Yaoundé.

Un tour dans quelques points de vente ce 1er février permet de constater que l’étoffe vendu en six yards au prix de 6800 F s’arrache comme des petits pains.

Au magasin Laking textile à Mvog-Mbi, difficile de se frayer un chemin pour pénétrer dans l’enceinte de l’échoppe. La boutique spécialisée dans la vente du textile est bondée de monde, des femmes surtout avec un centre d’intérêt commun : acheter le pagne de la Journée internationale de la femme. Même ambiance dans un autre point de vente, au Marché central où de nombreuses personnes font la queue pour s’approprier le précieux pagne. Ici, une grande banderole a été plaqué à l’entrée du magasin indiquant : « Pagne disponible au prix unique de 6800 F, la pièce de six yards ».

Ainsi, couturières, petits détaillants et autres particuliers sont les principaux clients renseigne Ursula N., caissière. Cette dernière soutient également que depuis la mise en vente du pagne 2016, plus de cinq mille étoffes sont écoulées chaque semaine. Hortense Effoua, couturière, rencontrée à la sortie du magasin, avec plusieurs unités de pagnes dans un sac assure : « les premières sorties sont généralement de bonne qualité. A l’approche de la fête, le faux va entrer en circulation ». Comme elle, bien d’autres personnes achètent leurs pagnes le plus tôt possible, pour éviter les désagréments de dernières minutes comme la pénurie, l’infiltration des faux tissus sur le marché. Cependant, un responsable de la cotonnière industrielle du Cameroun (Cicam) pour le Centre, productrice du pagne du 8 mars, rassure que des dispositions ont été prises pour circonvenir les opérations des contrefacteurs. Il s’agit entre autres de la multiplication des points de vente dans la ville et le ravitaillement permanent de ces derniers.

Cette année encore, le pagne a été conçu en deux tons : orange et violet. La particularité réside sur le fond du tissu, qui a moins d’images contrairement au précédent. Il n’a qu’une représentation d’une femme tenant une colombe entre ses mains. A l’arrière, c’est une image de la carte du Cameroun miniaturisée aux couleurs du pays vert-rouge-jaune. On remarque aussi à la lisière du pagne, l’inscription « Journée internationale de la femme sous forme de cercles aux centres desquels sont marqués les initiales : « JIF ». Les messages quant à eux sont axés sur la lutte contre le terrorisme. On peut alors y lire « Tous unis contre le terrorisme », « nous refusons d’être les vecteurs de violence ».

Source : © Cameroon Tribune

Par Carine TSIELE

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz