Cameroun : Une Journée pour dire non aux menaces qui planent sur les zones humides

Une Journée pour dire non aux menaces qui planent sur les zones humides | Ph. Illustration

Jeudi le 2 février 2017 marque la Journée mondiale des zones humides. Selon des éléments statistiques mis à la disposition du public par le ministère camerounais de l’Environnement,  de la Protection de la Nature et du développement durable (Minepded), les zones dites humides couvrent désormais  plus de 70%. Parmi elles, la plaine d’inondation de Waza-Logone, la partie camerounaise du fleuve Sangha, la partie camerounaise du Lac Tchad et du fleuve Ntem. Ces zones ont d’ailleurs été inscrites comme d’importance internationale dans l’inventaire des sites Ramsar. Mais, d’après des environnementalistes, celles-ci sont fortement menacées du fait de l’action humaine. CAMERPOST apprend qu’en effet, l’homme est pour beaucoup dans la surexploitation des zones humides car, en quête de bois de chauffe ou de rentes, des produits halieutiques et d’habitats.

En outre, les zones en question, telles que définies par la Convention de Ramsar de 1971, sont entre autres des étendues de marais, de fagnes, de tourbières ou d’eaux naturelles ou artificielles, permanentes ou temporaires, où l’eau est stagnante ou courante, douce, saumâtre ou salée. Elles sont en voie d’extinction au pays si du reste, rien n’est fait selon le ministre de l’environnement qui prescrit, en vue de redresser la courbe, la sensibilisation des acteurs de l’agriculture au Cameroun qui sont à l’en croire, les premiers gérants des zones humides.

Par ailleurs, la date du 2 février commémore l’anniversaire de l’adoption en 1971 de la convention de Ramsar relative aux zones humides d’importance internationale, engagement des États signataires pour la préservation et l’utilisation rationnelle des zones humides. Chaque année, une pluralité d’acteurs se mobilise dans le cadre de ladite Journée pour sensibiliser le public à la préservation des milieux humides et faire connaître leur importance dans l’écologie mondiale. L’édition 2017, intitulée « les zones humides pour la prévention des catastrophes », propose une multitude d’activités sur les enjeux qui entourent la disparition des zones humides et les solutions à mettre en œuvre pour préserver et utiliser de manière durable ces écosystèmes uniques.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz