Cameroun : Des jeunes pour la protection de l’environnement à Douala

Cameroun : Des jeunes pour la protection de l’environnement à Douala | © CAMERPOST / Linda Mbiapa

Au cours du XXe siècle, on a pris de plus en plus conscience de l’impact des activités anthropiques sur l’environnement et la santé publique et cette prise de conscience a conduit à la mise au point et à l’application de méthodes et de technologies visant à réduire les effets de la pollution.

Dans ce contexte, les gouvernements ont adopté des réglementations et d’autres mesures, afin de réduire le plus possible les effets défavorables et d’assurer le respect des normes de qualité de l’environnement. Outre les gouvernements, les promoteurs des centres forment la jeunesse pour la protection de l’environnement. C’est le cas de Hans Ateba Ateba, directeur de l’Ecole des eaux et forêts, de l’environnement et de l’Agriculture durable (Efead). Lui qui, accompagné d’une équipe de formateurs, ont encadré durant un an des jeunes.

A l’issue des cours de théorie et de pratique, ces derniers viennent de recevoir des attestations. La remise a eu lieu il y a un jour dans la ville de Douala. Il s’agit en fait, apprend CAMERPOST, de la première cuvée des techniciens principaux et des agents techniques adjoints des eaux et forêts (Ataef) ou encore la « promotion Madiba ». Ils vont dorénavant entrer dans le monde professionnel et œuvrer pour la protection de la nature, la lutte contre l’exploitation forestière illégale au Cameroun. Le promoteur explique : « pour que le Cameroun sorte de la pauvreté ou du sous-développement, il a beaucoup plus besoin de techniciens que d’administrateurs. Il faut des hommes capables de descendre sur le terrain et surtout compétents dans leurs domaines. Et c’est ce rôle que vont jouer les jeunes qui viennent d’être primés ».

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz