Cameroun : Jeannette Marafa supplie le président Paul Biya par rappor à la santé de son époux – 01/07/2015

Jeannette Marafa supplie le président Paul Biya par rappor à la santé de son époux | DR
Jeannette Marafa supplie le président Paul Biya par rappor à la santé de son époux | DR

L’épouse de l’ex baron du pouvoir a implicitement supplié le Président de la République lors d’un passage samedi dernier sur une télévision hexagonale, d’intervenir pour que l’évacuation sanitaire de son conjoint soit autorisée.

L’on sait que depuis quelques jours, Marafa Hamidou Yaya est interné dans un hôpital de la capitale camerounaise. Visiblement, son admission dans cet établissement hospitalier n’a nullement permis d’améliorer son état de santé. Au contraire, il semble se détériorer davantage. Les démarches pour son évacuation sanitaire, restées infructueuses, ont semé l’inquiétude parmi les siens. Invité du journal Afrique de Tv5 samedi 27 juin dernier, l’épouse de l’ancien apparatchik du pouvoir n’a pas manqué de le faire savoir. «Il souffre depuis un moment de problèmes cardiaques et des problèmes de vue. Malheureusement, pour le soigner, on n’a pas confiance aux examens qui sont réalisés.

Ils disent qu’ils ne voient rien. Ensuite, ils disent qu’ils ont envoyé les examens en Europe et tout, on n’est pas sûr», a expliqué Jeannette. L’épouse de l’ancien patron de  l’administration  territoriale du au Cameroun a ensuite sollicité la clémence du Chef de l’Etat Paul Biya, pour faire évacuer Marafa. Si cela peut susciter une certaine méfiance, pour Madame Marafa, il ne s’agit pas là de manigances pour permettre à son prisonnier de mari de  prendre la poudre d’escampette. «Si Marafa en venait à être soigné en Europe, il reviendrait pour faire face à la justice», a-t-elle promis. Et de préciser : «Parce que bien avant son procès, Marafa aurait pu fuir comme beaucoup de personnes l’auraient fait dans ce cas-là. Mais il ne l’a pas fait».

Hollande appelé au secours

Outre Paul Biya, François Hollande a été également invité à se pencher sur le cas Marafa lors de son séjour camerounais le 3 juillet prochain. «La France est un pays des Droits de l’Homme. Monsieur Hollande représente le pays des Droits de l’Homme. C’est une bonne chose que Monsieur Hollande se retrouve au Cameroun, qu’il puisse jeter un coup d’œil sur l’évolution de ce pays. C’est bien qu’il soit là, c’est bien qu’il puisse s’occuper de certains problèmes vraiment importants du Cameroun. Et le problème de Marafa est un», souhaite Jeannette Marafa.

Longtemps au service du régime de Yaoundé, Marafa Hamidou Yaya a été présenté à un juge d’instruction le 16 avril 2012, puis mis en détention préventive à Kondengui, la prison centrale de Yaoundé. Il sera condamné plus tard à 25 ans de prison ferme pour complicité intellectuelle par le Tribunal de Grande Instance (TGI) du Mfoundi. Pour mémoire,  l’ancien ministre et ses coaccusés dont Yves Michel Fotso, ont été traduits devant le tribunal le 24 juillet 2012, pour répondre des faits de détournement d’une somme de près de 21 milliards de Fcfa débloquée par l’Etat du Cameroun en 2001 pour l’achat d’un avion affecté aux déplacements du Président de la République.

Source : © La Nouvelle Expression

Par Vivien Tonfack

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz