Cameroun : Jacqueline Koung à Bessike déplore l’état de décrépitude du parc immobilier de l’Etat – 01/06/2015

Jacqueline Koung à Bessike, ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières | Archives/DR
Jacqueline Koung à Bessike, ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières | Archives/DR

Plus de 70% du parc immobilier de l’Etat camerounais est actuellement dans un état de décrépitude avancé et nécessite «une intervention urgente», selon Jacqueline Koung à Bessike, le ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières.

Sur les 34.423 propriétés administratives inventoriées sur toute l’étendue du territoire ainsi que les 68 propriétés administratives, 22 locations privées et 13 terrains non bâtis, l’état des lieux, réalisé depuis 2012 et qui n’a pas évolué depuis lors, met en lumière «une dégradation accentuée de ces édifices».

Les pouvoirs publics pointent ainsi l’inadéquation entre l’offre et la demande, des défis sécuritaires importants nécessitant une remise urgente en l’état dudit patrimoine immobilier.

En termes d’actions correctives, Jacqueline Koung à Bessike préconise la surveillance dudit parc immobilier à travers système de géolocalisation (GPS) ainsi que la rentabilisation de ces propriétés, aussi bien localement qu’à l’extérieur.

Dans cette mouvance, apprend-on, le gouvernement a entamé, depuis 2013, des travaux de réhabilitation complète de 44 édifices publics, à l’estampillage de 18.036 propriétés et locations administratives dans 5 régions du pays et qui sont appelé à s’étendre au reste du pays en 2015 et 2016.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz