Cameroun : Issa Tchiroma confiant quant au passage dès juillet à la télévision numérique – 29/06/2015

Issa Tchiroma Bakary, Ministre camerounais de la communication.
Issa Tchiroma Bakary, Ministre camerounais de la communication.

Le reste du pays suivra selon le point fait par le Mincom vendredi à Douala.

La démonstration aurait pu être meilleure, a observé le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, au moment d’achever son séjour sur le site de diffusion des signaux de télévision numérique au centre Camtel d’Akwa à Douala vendredi dernier. Toutefois, a-t-il annoncé, le Cameroun sera le sixième pays africain, dès juillet prochain, à basculer dans l’univers numérique. Douala et Yaoundé ouvriront les premiers canaux et progressivement le reste du pays suivra cette révolution technologique au cours des deux années que devrait durer le processus.

Pour tenir compte de la particularité du paysage audiovisuel camerounais, en attendant, l’office public de télévision (la radiodiffusion n’est pas concernée) va fournir ses productions en analogique et en numérique. Cependant, a souligné le Mincom, « plus tôt nous digitalisons, plus tôt nous en tirons profit ». La mutation en cours va effectivement offrir de nouvelles possibilités à ce secteur déjà fort dynamique, selon l’expertise mise en exergue par le patron du secteur, assisté des responsables techniques de son ministère et de la Camtel chargée de transporter par fibre optique les images du numérique.

Le Cameroun a donc opté pour une sélection initiale de 30 chaînes de télévision qui diffuseront en numérique. Le ministre Tchiroma a averti les opérateurs bénéficiaires du changement. Le pendant de la qualité des images améliorée et de la multiplication des canaux qu’offre le nouveau mode de diffusion est l’obligation de remplir son antenne d’au moins 70% de productions made in Cameroon, le reste pouvant provenir de l’étranger. A ceux qui ne peuvent pas suivre le rythme, il a conseillé une association de forces pour s’arrimer à la modernité technologique.

A l’attention des ménages et autres consommateurs d’images de télévision, Issa Tchiroma Bakary a assuré qu’il n’y a pas à redouter des dépenses exorbitantes pour acquérir un décodeur numérique le cas échéant. Conformément aux instructions du chef de l’Etat, le prix de l’appareil devrait tourner autour de 6000 F.

Source : © Cameroon tribune

Par Jean Baptiste KETCHATENG