Cameroun – Interpellation: un fils de Yves Michel FOTSO arrêté puis relâché à Douala – 07/06/2015

Yves Michel Fotso | ©  Jeune Afrique
Yves Michel Fotso | © Jeune Afrique

Cette interpellation de Michael Fotso fait suite à une plainte de l’administrateur provisoire de la Cbc contre la société Ekita group où Yves Michel Fotso est actionnaire.

Le 1er juin 2015, des gendarmes de la brigade de recherches débarquent au siège de la société Ekita group, qui appartient à Yves Michel Fotso, en prison. Aucun responsable n’est en place. Les gendarmes demandent à accéder dans les locaux techniques où se trouvent les installations de plomberie. Michael Fotso, assistant du directeur général, s’y oppose, arguant n’avoir pas reçu un accord de sa hiérarchie pour permettre cet accès. Face à ce refus, Michael Fotso est conduit à la brigade de recherches de Bonanjo où il est placé en garde-à-vue pendant quatre heures de temps puis relâché quelques temps avant l’arrivée de son avocat Me Danielle Andegue.

En effet, la Cbc à son siège dans un immeuble situé à Bonanjo à Douala dont Ekita group est le propriétaire. Cette dernière a décidé de suspendre l’alimentation en eau suite aux arriérés de loyers (2, 2 milliards FCfa) dus par son locataire, la Cbc. Une décision qui a entrainé la plainte de la Cbc adressée contre Ekita group. C’est que, depuis le 19  mai 2015, la Cbc conteste à Ekita group la paternité de l’immeuble dont il s’agit.

Selon Ekita group, cet immeuble a été acheté en 1998 auprès de la liquidation judiciaire de la banque  Méridien Biao et le processus d’acquisition s’est achevé en décembre 2005 avec le virement de 730 millions FCfa, « en application de l’ordonnance du Tribunal de grande instance de Douala ». Le 13 décembre 2005 suite à cette transaction, le président du Tribunal de grande instance de Douala Bonanjo avait pris une ordonnance dans laquelle il indiquait : « autorisons M.Soppo Paul Alphonse co-liquidateur de la Mérdien Biao à recevoir le règlement de la somme de 730 millions FCfa représentant le paiement forfaitaire des sommes que la Sci Kent (celle-ci est devenu Ekita group, Ndlr) reste devoir à la liquidation Méridien Biao, tel que convenu dans l’acte de vente d’immeuble bâti n°1575…

Disons qu’au terme de ce règlement, il est définitivement mis fins aux conditions de règlement convenues dans ledit acte et la Sci kent dégagée de toute obligation  vis-à-vis de la liquidation Biao ». Toutefois, le 13 mai 2015, la liquidation de la Biao a adressé une mise en demeure à la Cbc. Dans cette correspondance, la liquidation Biao se prévaut de la qualité de nouveau propriétaire de l’immeuble abritant le siège de la Cbc.

Une information qui est portée à l’attention d’Ekita group par l’administrateur de la Cbc, Njanga Njoh. « Cette situation nous oblige à vous rappeler nos multiples interpellations quant à la nécessité de faire désigner à la tête de Ekita group un administrateur remplissant des critères objectifs de bonne gouvernance et à même de protéger le patrimoine de cette société désormais en proie à toutes les actions de spoliation », écrit l’administrateur provisoire de la Cbc. L’affaire est actuellement pendante devant le procureur de la république près le Tribunal de première instance de Douala

Source : © Le Jour

Par Eitel Elessa Mbassi

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun – Interpellation: un fils de Yves Michel FOTSO arrêté puis relâché à Douala – 07/06/2015"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Roger Sardih Lawan

et vous mettez la photo de son père?

wpDiscuz