Cameroun : Interpellation au Cetic de Ngoa-Ekelle d’un élève en possession de 23 paquets de drogue

Interpellation au Cetic de Ngoa-Ekelle d’un élève en possession de 23 paquets de drogue | Ph. Illustration

Le fait a fait bouger la communauté éducative de l’établissement scolaire en question, vendredi le 24 février 2017. D’après les confrères du quotidien à capitaux privés « Mutations », l’élève régulièrement inscrit en classe de 3ème année, option mécanique en électricité automobile a été interpellé et vient d’être gardé à vue à la brigade de Melen dans la capitale politique du Cameroun. En possession de 23 paquets de drogue, CAMERPOST apprend ainsi que les cadres de l’établissement ont soupçonné deux élèves. Sauf qu’un a pris la fuite. Et on a mis la main sur celui qui était en possession de la marchandise. Un scandale qui  pousse la surveillance générale à redoubler d’ardeur et de vigilance.

L’on rapporte qu’avant l’interpellation de l’élève, un autre en classe de 4e s’était évanoui la veille et à son réveil, il a avoué avoir consommé la drogue. Voilà qui amène à soutenir que le phénomène de la consommation de drogue prend de l’ampleur, surtout en milieu jeune comme dans le secteur de l’économie informelle, les écoles et les universités. Les jeunes du secteur de l’économie informelle, obligés de parcourir à longueur de journée les rues de la capitale, n’ont rien trouvé de mieux que le recours à la drogue pour surmonter leur fatigue quotidienne. Leurs lieux de repos c’est les cours d’écoles pour se livrer impunément à la consommation de la drogue souvent sous le regard actif ou passif des écoliers. Amphétamines, chanvre indien, bleu-bleu, comprimés appelés 14, tramol, malheureusement parfois de la drogue dure comme la cocaïne, tout y passe.

Par ailleurs, en dépit des actions que mènent les pouvoirs publics, le mal persiste. En guise d’actions, on se souvient  que le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité intérieure, à travers le secrétariat permanent du Comité national de lutte contre la drogue (CNLD), avait initié une série de sessions d’information et de sensibilisation des acteurs de prise de décisions dans les différentes localités du pays. Tous entendaient ainsi permettre à ces derniers de connaître théoriquement la drogue et surtout ses conséquences afin de mieux s’engager dans les actions de lutte contre le phénomène en milieu scolaire.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

  • C’est le lycée Brazzaville sur la photo dion

  • Je vs soutien

  • Mdr sa cest nest pas la tenue de classe du cetic de ngoa-ekelle .mdr

  • Prkoi mettre la photo du lycée de nyllon brazzaville a la place du cetic de ngoa-ekelle cesser de ns mentir facebook

    • C’est le message vehicule par le texte qui importe. L’auteur pouvait mettre une caricature a la place de la photo

  • le drapeau du camer fai qw au milieux labà s’il vs plait ?

  • Ngoa-ekelle a changé l’uniforme de classe???

  • Ngoa-ekelle a changé l’uniforme de classe???

  • Ngoa napa la tenue la ooooooooooo mensonge. Com

  • Ngoa napa la tenue la ooooooooooo mensonge. Com

    • C’est vrais ma chérie j’ai vus ça au journal de la ciativi ils ont même intervi

    • Nespa?? Depuis kan

    • Affirmatif…moi je suis enseignant au lycée de ngoa ekelle et je confirme.. d’ailleurs hier on a pris un de 1ere D avec un filon de banga dans les toilettes

  • La honte

  • N’importe quoi! Tsuiips

  • et sil a la drogue sa fai koi

  • Depuis quand le cetic de ngoa ekele porte la tenue bleu?

    • C’est vrais ma chérie j’ai vus xa au journal de la ciativi même com jne jsui pas au Cameroun

  • Minpostel

  • En tous il y’a le drapeau du cameroun c’est deplorable

  • Le cetic de goa ekelle ne ressemble pas a ça ni mm la tenue d’ailleurs. ..

  • Les info toxic …la cokcelerie vous donne mm koi?

  • hummm enfants drogeur

  • Qu’est ce que l’image a avoir avec le cetic de goa-ekele ?? Vs nous prenez pour des con ou quoi? Mensonge

  • Le phénomène de consommation de drogue n’est pas que l’apanage de la communauté éducative elle est devenue en quelques années un phénomène national. Toutes les classes sociales y sont mêlées ; malheureusement même certains membres de nos vaillantes forces de l’ordre en sont des grands consommateurs, ils maîtrisent également tous les lieux de vente.

  • Xa c le lycée de nylon brazzaville ya facebook

  • Lol

  • Confiance 😂😂😂😂😂😂😂😂

  • Kil fume mm l ciel c pr eux laba leur pb n va pa resoudre l mien

  • C’est l,emergence non!

  • c ‘ est honteux pour nos dirigeant il y a pas la sécurité pas de contrôle imaginé si s ‘ était un bokoArame

  • le cetic de ngoa ne porte pas cette tenue doucement fait souvent bien en plus quand les Dillers sont des personnes biens positionnées vous allez faire quoi ?c’est un problème national

  • c’est pas la tenue du cetic de ngoa mm ce bâtiment