Insécurité aux frontières : « la Crise en République Centrafricaine a des conséquences graves chez nous »

René Emmanuel Sadi le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, a accordé une interview lors de l’ouverture des travaux de la conférence semestrielle des Gouverneurs de Régions.

René Emmanuel Sadi - Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation
René Emmanuel Sadi – Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation

Camerpost : Monsieur le Ministre entre la crise en RCA et Boko Haram qui menace au niveau de la frontière avec le Nigéria les camerounais ont-t-ils des raisons de craindre  pour leur sécurité ?

Emmanuel Sadi : Le Cameroun a des voisins et naturellement ce qui se passe chez nos voisins ne peut nous laisser indifférents. Il est tout à fait normal que les camerounais soient attentifs à la situation qui prévaut, soit au Nigéria soit en République Centrafricaine. Si le camerounais sont préoccupés par ces situations, je ne saurai affirmer que les camerounais ont peur de cette situation, encore moins les dirigeants qui prennent toutes les mesures pour que notre pays soit préservé des contres coups des situations qui prévalent dans les pays voisins. Pourquoi ? Parce que nous en subissons les contres coups avec des conséquences graves. Du côté de la frontière avec le Nigéria, en raison de la situation qui prévaut entre le gouvernement et les rebelles de Boko Haram, nous avons chaque jour des hordes de populations qui entrent au Cameroun.

Camerpost : Peut-on avoir une évaluation du nombre de réfugiés Nigérians actuellement au Cameroun ?

Emmanuel Sadi : On évalue ce nombre à 10.000 Nigérians qui sont déjà en territoire camerounais et qui bénéficient d’un encadrement à la fois du gouvernement mais d’avantage un encadrement international de la part du HCR. Mais ceci induit naturellement un ensemble de conséquences notamment en approvisionnement et sur le plan sanitaire. Il est donc tout a fait normal que nous soyons préoccupés  par cela, il est évident aussi que nous devons nous prémunir par rapport aux éventuels débordements que l’on peut  entrevoir à travers ces différentes situations. Du côté de l’Est, vous avez suivi ces derniers temps ce qui est advenu et qui a nécessité une forte riposte de nos forces armés.
Ce qui signifie que ces situations ne peuvent pas nous laisser indifférents. Nous devons pouvoir rassurer nos populations, le gouvernement prend toutes les mesures qui s’imposent pour sécuriser la frontière, pour assurer la vie et la survie de nos populations. Nous prenons toutes les dispositions pour que le Cameroun demeure ce havre de paix et de stabilité qu’il a toujours été.

Camerpost : Les préoccupations au niveau des frontières ne vont-elles pas amener les Gouverneurs à perdre de vue les problèmes qui surviennent régulièrement en fin d’année ? J’entends par là, la monté de l’insécurité dans les villes.

Emmanuel Sadi : je peux vous apporter toutes les assurances à ce niveau. Les autorités administratives sont des personnes d’expérience, qui prennent leur mission à cœur. Elles ont en charge la coordination des activités de sécurisation de nos frontières. Elles sont là pour coordonner ces activités, et ceux qui exécutent ces missions sont les forces de maintien de l’ordre. Les autorités administratives ont un regard global, elles veillent, elles reçoivent les instructions des services centraux, du chef de l’Etat, du Ministre de l’Administration du Térritoire et de la Décentralisation, du Ministre de la Défense… les autorités administratives ont la charge de faire en sorte que ces directives soient appliquées par les forces de maintien de l’ordre. Elles ne perdent pas de vue les autres missions qui sont les leurs à savoir, faire en sorte que la criminalité soit contenue et veiller en sorte que les camerounais puissent fêter les fêtes de fin d’année comme il se doit dans le calme et la tranquillité.

camerpost.com: Propos recueillis par Hakim ABDELKADER     

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz