Cameroun : Inscriptions ouvertes pour 45 000 pèlerins au Hadj 2014 – 10/08/2014

Les modalités relatives  au pélerinage étaient au centre  de la 26e Commission nationale tenue jeudi à Yaoundé.

Pèlerinage à la Mecque - Photo d'archives.
Pèlerinage à la Mecque – Photo d’archives.

45 000 fidèles pourront effectuer le pèlerinage à la Mecque en septembre prochain. Dans l’optique d’une participation sans faute à cet important rendez-vous religieux, la Commission nationale du Hadj s’est réunie hier, sous la présidence du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd), René Emmanuel Sadi. La rencontre visait à évaluer les préparatifs de l’évènement. Sur la table, les questions liées à la date du départ, aux coûts et aux modalités de transport ainsi qu’à l’hébergement à la Mecque et à Médine.

Ainsi, la date-limite des inscriptions est fixée au 11 août prochain. Le transport aérien des pèlerins  sera assuré par la compagnie nationale Camair-Co. Le programme prévisionnel des vols pour le Hadj fixe le départ du 10 au 20 septembre et le retour du 10 au 20 octobre prochain. Dans son propos liminaire, le ministre René Emmanuel Sadi, président de la Commission nationale du Hadj, a appelé au respect des délais, compte tenu des exigences liées aux autorités saoudiennes et du nouveau système de visas électroniques.

Les voyageurs devront débourser 1 895 000 F, pour participer au pèlerinage en terre sainte. Soit, 900 000 F TTC pour le billet d’avion, 565 500 F pour l’hébergement à la Mecque et à Médine. En ce qui concerne les services saoudiens de base, il faudra prévoir une somme de 143 700 F. Les services supplémentaires Moassassa, sont fixés à 97 800 F. L’assistance médicale et administrative, la commission de l’encadreur et celle de la banque sont évalués respectivement à 17 500F, 55 000 F et 15 500 F. Les pèlerins devront, en outre, verser 100 000 F en guise de pécule remboursable. En ouvrant les travaux, le ministre Réné Emmanuel Sadi a fait une mise au point quant à l’habilitation de la Commission nationale du Hadj dans l’organisation du Hadj. Il a, en  plus, exhorté les membres de la Commission à s’inspirer des expériences passées pour améliorer le déroulement du Hadj 2014.

Source : Cameroon Tribune

Par Michèle FOGANG